Tribune supporters : du virage s’élèvera, l’histoire d’un chant

true

Chaque mardi à 19h, nous étudions l’origine d’un chant de supporters, connu ou inconnu, dont l’histoire comme la beauté valent le détour.

Dimanche soir, l’affiche de la 22e journée oppose les Girondins de Bordeaux à l’Olympique de Marseille. Un classique du championnat qui ne vaut que par le fait que les Phocéens ne se sont plus imposés en Aquitaine depuis 1977. Comme si une malédiction avait frappé le grand club sudiste quand Marc Berdoll fractura la jambe du Bordelais Daniel Jeandupeux le 1er octobre 1977, jour de la dernière victoire à Lescure…

En ce temps-là, il n’existait aucune rivalité entre les deux clubs. Ce n’est qu’à l’arrivée de Bernard Tapie à l’OM en 1986 que les choses se sont envenimées. Parce que le Boss s’est opposé frontalement à l’omnipotent Claude Bez, qui avait permis au FCGB de dominer le football français au début des années 80. Entre les deux hommes, les coups bas succédèrent aux polémiques, chacun dénonçant l’autre devant les instances pour corruption, déstabilisation, complot…

Depuis ce temps, supporters marseillais et bordelais se détestent, même si c’est plus vrai chez ces derniers que chez les premiers. Dans la semaine précédant chaque match à Lescure puis au Matmut, les Ultramarines font une descente au Haillan pour rappeler l’enjeu de la partie à leurs joueurs et les booster. Un seul mot d’ordre : faire en sorte que la malédiction perdure.

Ce qui est étonnant, c’est que, sur le terrain, les deux clubs ne se sont écharpés que quatre saisons depuis 1986 ! Lors de la première, en 1986/87 (doublé de Bordeaux, OM 2e et battu en finale), en 1998/99 (titre de Bordeaux, OM 2e), en 2008/09 (idem) et en 2009/10 (titre de l’OM, Bordeaux 6e). Le reste du temps, soit l’un, soit l’autre, soit les deux étaient loin des premières places.

Autre fait étonnant, les supporters des Girondins de Bordeaux n’ont pas de chanson spécialement dédiée à leurs rivaux ! Tout juste se sont-ils contentés de reprendre un chant de leurs amis stéphanois, que l’on vous présente ici (sur la vidéo, à partir de 1m15), et les traditionnelles chansons anti-OM entonnées aux quatre coins du pays (Dans la boue…, Marseillais va n…, etc). Leur folle série d’invincibilité face à l’ennemi juré mériterait pourtant un meilleur traitement…

La Bonne Mère
La Canebière
Marseille en flammes
Marseille en flammes

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001