FC Nantes, ASSE, OM, PSG, LOSC : déjà une solution pour les fins de contrats ? 

true

En repoussant l’Euro, l’UEFA offrirait aussi une chance supplémentaire aux championnats nationaux d’aller au bout. En induisant un nouveau casse-tête administratif.

L’UEFA doit normalement annoncer aujourd’hui le report d’un an de l’Euro et l’arrêt momentané de la Ligue des champions et de la Ligue Europa. L’idée est de décaler d’un an le Championnat d’Europe des nations (12 juin-12 juillet 2020), afin de se donner le temps de pouvoir mener à leur terme la Ligue des champions et la Ligue Europa sans être bloqué par le calendrier. L’avantage de ces solutions serait surtout de boucler les championnats nationaux avant ou pendant l’été. 

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Cette option est privilégiée par le club nombre en France, ne serait-ce que pour un souci d’équité. Se pose en revanche en filigrane le problème des contrats de joueurs qui arrivent, pour certains, à terme au 30 juin. « Dans une situation comme celle-là, on pourrait dire, si les joueurs sont d’accord, que les contrats arrivant à échéance au 30 juin sont reconduits d’un mois dans les mêmes conditions, avance dans L’Équipe Philippe Piat, président de la FIF-Pro. Ce serait une décision politique qui ne me semble pas impossible à mettre en œuvre. »

Cela promet tout de même une empoignade pour régler la facture du déplacement d’un an de l’Euro, que l’UEFA ne veut pas régler seule. L’Équipe ajoute ainsi qu’il pourrait être demandé aux Ligues nationales de participer aux frais puisque le décalage d’un an de cette épreuve doit leur permettre de finir leur saison et de toucher leurs droits télévisés. 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013