FC Nantes, ASSE, RC Lens, PSG, OM, OL : ce qui peut se passer sur le dernier jour du Mercato français
par Alexandre Corboz

FC Nantes, ASSE, RC Lens, PSG, OM, OL : ce qui peut se passer sur le dernier jour du Mercato français

Ce jeudi, la phase 1 du Mercato français ferme ses portes et ce pour une durée d'un mois au minimum. Ce qu'il faut attendre de ce dernier jour.

Face au refus de la FIFA de valider un Mercato « Covid » supérieur à 12 semaines, la France a trouvé une autre solution. En effet, ce jeudi 9 juillet au soir le premier Mercato fermera ses portes. Un nouveau ouvrira le mois prochain, probablement du 15 août au 5 octobre, afin de coller davantage aux dates internationales. D'ici là, il sera impossible d'obtenir des certificats de travail internationaux (CIT) et de faire homologuer de nouveaux contrats.

Une dizaine de transfert tout au plus ?

Comme le rapporte "L'Equipe", il ne faut toutefois pas s'attendre à un énorme rush de Mercato sur ce dernier jour du mois de juillet. Même s'il s'agit de la date limite autorisée au PSG, à l'ASSE et à l'OL pour enregistrer de nouveaux renforts susceptibles de jouer les finales de Coupes nationales les 24 et 31 juillet. « Le nombre de mouvements ne devrait pas excéder une petite dizaine », affirme le quotidien sportif.

Si l'on excepte les gros transferts de Martin Terrier (de l'OL vers le Stade Rennais pour 12 M€ + 3 M€ de bonus) et d'Adrian Grbic (de Clermont au FC Lorient pour une somme avoisinnant les 10 M€), il n'y a pas eu de folie... Et il n'y en aura pas ce jour à moins qu'une solution ne soit trouvé pour Axel Disasi (Stade de Reims), un dossier où l'AS Monaco a accéléré.

De l'activité surtout du côté du RC Lens 

Sur cette dernière journée, le PSG, l'OM, l'OL, l'ASSE ou encore le FC Nantes devraient rester sages dans le sens des arrivées comme dans celui des départs. Idem pour le LOSC qui dépend d'abord des ventes et avancera de toute façon à l'international (quitte à ne valider ses transferts qu'en août). Sans son passage devant la DNCG, repoussé au 16 juillet, les Girondins de Bordeaux ne bougeront pas d'une oreille.

Au RC Lens, cela pourrait bouger dans la journée. Un dénoument heureux est attendu pour les dossier Kakuta (SC Amiens) et Ganago (OGC Nice). Pour le Stade Rennais, en quête de défenseurs et d'un buteur, il est possible que les lignes bougent sur certains dossiers. Sans certitude. Idem au RC Strasbourg et le Stade de Reims qui espèrent la venue d'un milieu de terrain.