par Bastien Aubert

FC Nantes : le club a fait un cadeau empoisonné à Alban Lafont à Brest

En le privant d’exercice médiatique après sa boulette à Brest (1-1), le FC Nantes a bien fait prendre conscience à Alban Lafont qu’il était responsable sur le but d’Irvin Cardona.

Le FC Nantes est reparti avec un bilan mitigé de Brest. Samedi, les Canaris ont maîtrisé les débats pendant la première période avant de tirer la langue après la pause. Malgré l’égalisation d’Irvin Cardona, ils auraient même pu arracher un succès si Kalifa Coulibaly n’avait pas trouvé l’excellent Gautier Larsonneur sur sa route.

Christian Gourcuff s’est déjà félicité d’avoir stoppé la série de quatre défaites de rang, en rappelant que le but brestois venait d’une erreur d’Alban Lafont, sans le nommer. « Le but, ce n’est pas un problème collectif, c’est un problème individuel, a lâché le coach du FC Nantes en devant la presse. Le match bascule là-dessus et sur les occasions assez nettes qu’on n’arrive pas à concrétiser. »

Lafont est donc une cible sans vraiment l’être pour Gourcuff. Au FC Nantes, le discours est similaire... avec un cadeau empoisonné en plus. 20 Minutes précise en effet que le club a exempté le gardien de 20 ans de passer devant les médias et même a eu la permission de sortir par une porte dérobée, attenante au bus du club. « C’est une décision collective pour le protéger », a justifié l’attachée de presse du FC Nantes. « En le privant d’exercice médiatique, le FCN lui a en tout cas bien fait prendre conscience qu’il était responsable sur le but de Brest », analyse David Phelippeau. En période de Noël, tout cadeau n’est décidément pas bon à prendre.

Bastien Aubert