FC Nantes : les 3 leçons à tirer du match nul contre Bastia (0-0)

A la Beaujoire, le FC Nantes n’a pas su tirer avantage de sa domination pour venir à bout du SC Bastia (0-0). Voici pourquoi. 

Lorik Cana pas toujours dans son assiette

Le fait est assez rare pour être signalé : Lorik Cana a affiché des signes de fébrilité. C’est simple : son début de match fut très inquiétant. D’abord, l’ancien défenseur de la Lazio Rome a envoyé une relance dans les pieds de Yannick Cazuhac qui a tenté sa chance de loin sur la transversale (3e). Visiblement perturbé, l’international albanais écopait d’un carton jaune suite à un tacle rugueux sur l’ancien de la maison Florian Raspentino (14e) ! Heureusement pour lui et le FC Nantes, Cana se remettait à l’endroit après ses déboires.

Bedoya à la récupération, une idée à creuser

Confronté à une pénurie de blessures au milieu, Michel Der Zakarian avait décidé de titulariser Alejandro Bedoya au poste de milieu défensif aux côtés de Lucas Deaux. Évidemment, l’Américain n’a pas la bouteille de Valentin Rongier, Birama Touré ou Rémi Gomis mais il a fait le job face, il est vrai, à une faible opposition bastiaise. Après sa période d’absence, on a senti qu’il avait très envie de bien faire, notamment dans la construction du jeu. On avait ainsi parfois l’impression qu’il venait prêter main forte à Yacine Bammou à la mène. Seul bémol : son carton rouge en toute fin de match pour être venu annihiler une action de but corse (90e).

Des occasions, les Canaris en ont eu mais ont perdu moimbé

En pointant le manque de réalisme de ses joueurs dans la zone de vérité, Michel Der Zakarian aura l’impression de se répéter mais il pourra cette fois-ci avancer un sourire moins crispé : son équipe s’est créé des occasions à la pelle ! Le côté gauche, avec la paire Lenjani – Moimbé, a notamment été remuant, Gilles Cioni étant clairement bougé dans la première demi-heure de jeu. A la mi-temps, par exemple, 8 tirs nantais avaient ainsi été recensés (contre 2 bastiais à la pause), mais Kolbeinn Sigthorsson, Yacine Bammou, Emiliano Sala, Adryan et le petit dernier Hicham M’Laab n’ont pas fait mouche. La mauvaise nouvelle de la soirée venait finalement de la sortie prématurée sur civière de Moimbé, dont la blessure semblait sérieuse.