FC Nantes - PSG (0-3) : Pierre Ménès tacle un Canari et souligne les faiblesses parisiennes
Moses Simon (FC Nantes)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

FC Nantes - PSG (0-3) : Pierre Ménès tacle un Canari et souligne les faiblesses parisiennes

Pierre Ménès a analysé la difficile victoire du PSG face au FC Nantes samedi à la Beaujoire (3-0) en ne manquant pas de tancer les hommes de Thomas Tuchel.

La victoire du PSG hier à la Beaujoire ne restera pas dans les annales. Les hommes de Thomas Tuchel ont en effet eu toutes les peines du monde à prendre la mesure des Canaris et ont su surfer sur leur baisse de régime en seconde période pour prendre vraiment l’ascendant (3-0).

« Le match à Nantes a été difficile pour le PSG qui, entre blessures et rotation, présentait une équipe assez étrange à la Beaujoire, résume Pierre Ménès sur son blog. Avec ce qui est selon moi le problème récurrent de cette équipe, à savoir un milieu de terrain trop peu créatif pour permettre à la ligne d’attaque de briller. En première mi-temps, je n’ai pas vu Mbappé recevoir un seul bon ballon dans l’espace, par exemple. Un premier acte assez horrible au niveau du jeu côté parisien, avec une charnière centrale en grande difficulté, surtout Diallo. Les deux joueurs, que ce soit l’ancien de Dortmund ou Danilo, n’ont pris aucun risque dans la relance. »

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Ménès pas tendre avec Simon

Le consultant de Canal+ n’oublie pas d’évoquer la prestation des Canaris, qui auraient au moins mérité de réduire la marque. « Nantes aurait pu marquer deux buts avant le repos, d’abord sur cet incroyable raté de Simon qui, à deux mètres du but vide, a trouvé le moyen de détourner du pied gauche sa reprise du pied droit, le second sur une frappe enroulée du même Kolo Muani au ras du montant, poursuit Ménès. Après le repos, Paris a pris assez vite l’avantage. Un penalty très généreux offert à Mbappé que l’attaquant français a lui-même transformé et un but de Sarabia sur une énorme bourde de Louza ont scellé le score. On n’oubliera pas non plus de mentionner le penalty raté par Bamba - ou arrêté par Navas, c’est selon. »