FC Nantes, PSG, Stade Rennais, LOSC, OL : ils ont tous brillé avec les Espoirs !
Les Espoirs au rendez-vous de l'Euro 2021Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

FC Nantes, PSG, Stade Rennais, LOSC, OL : ils ont tous brillé avec les Espoirs !

Une ribambelle de joueurs de L1 a participé à la qualification de l’équipe de France Espoirs à l’Euro 2021 en s’imposant au Lichtenstein (5-0). Voici ce qu’il faut en retenir.

Alban Lafont (FC Nantes) : 

En pleine confiance avec le FC Nantes, le gardien des Espoirs s’est ennuyé ferme ce soir. C'est simple : il n'a strictement rien eu à faire ! « Que quelqu’un lui porte un Ipad ou quelque chose pour qu’il s’ennuie un peu moins », a plaisanté Jean-Luc Arribart à l’antenne de Canal+ Sport. Une seule frayeur - toute petite - lors d’une sortie bien sentie au devant d'un attaquant adverse avec son corps en opposition (77e). 

Adrien Truffert (Stade Rennais) : 

Titulaire pour sa première sélection avec les Bleuets, le remplaçant du blessé stéphanois Yvann Maçon s’est appliqué à ne pas trop porter le ballon en combinant le plus souvent avec Matteo Guendouzi. Le latéral gauche du Stade Rennais n’a pas pris trop de risques en première période avant d’être plus offensif par la suite. Sérieux. 

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU FC NANTES

Colin Dagba (PSG)

Pièce utile de Thomas Tuchel au PSG, Colin Dagba a ouvert la marque après un relais avec l’excellent Romain Faivre (5e) et s’est montré remuant, en repiquant souvent dans l’axe et proposer des solutions à ses milieux. Le latéral droit a affiché de l'appétit et de détermination avant de se faire plus discret en seconde période. 

Boubakary Soumaré (LOSC) et Maxence Caqueret (OL)

En difficulté avec le LOSC dimanche à Brest (2-3), Boubakary Soumaré était placé en sentinelle et a joué propre. Sans prise de risque forcée, il a ensuite évolué un peu plus haut avant de laisser sa place à Maxence Caqueret (63e). Le Lyonnais, qui a perdu sa place dans l'entrejeu des Gones, a toujours ce souci appréciable de claquer ses passes. À noter également une frappe cadrée (72e).

Randal Kolo Muani (FC Nantes) et Isaac Lihadji (LOSC)

Remplaçant au détriment d’Odsonne Edouard, qui n’a pas marqué malgré plusieurs occasions, Randal Kolo Muani a disputé le premier quart d’heure sans se mettre en évidence. À l’inverse d’Isaac Lihadji. Entré dix minutes plus tôt à la place de Faivre, le milieu offensif du LOSC a connu des débuts fracassants. Très inspiré dans chacune de ses prises de balle, il a marqué d’une frappe en pivot du gauche après un relais avec Reine-Adélaïde (80e). Des premiers pas vraiment prometteurs.