Girondins : le FC Nantes, le décès de son frère… Les confidences poignantes de Kwateng

true

Dans les colonnes de « Sud-Ouest », Enock Kwateng s’est longuement confié sur ses premiers mois aux Girondins, son départ du FC Nantes et sa vie personnelle. Morceaux choisis.

Sur sa première partie de saison frustrante

« Je n’étais pas blessé mais le coach fait ses choix et je les respecte totalement. Qu’importe la position, j’ai essayé de répondre présent. Après, étais-je le meilleur ? C’est au coach de décider. Je ferai toujours le mieux possible dès que je serai sur le terrain (…) Est-ce que j’ai demandé pourquoi je ne jouais pas ? Je ne suis pas du genre à aller voir le coach ».

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Sur son départ du FC Nantes l’été dernier

« Je ne regrette pas. Au contraire. J’avais l’étiquette de jeune du centre de formation, je voulais voir autre chose. Je veux jouer tous les matchs, j’ai de l’ambition. J’avais plusieurs sollicitations mais Bordeaux était la meilleure option pour moi. C’est un grand club français. Le groupe m’a vraiment bien accueilli. J’ai l’impression d’être ici depuis deux ou trois ans ».

Sur la vie bordelaise

« J’ai passé sept ans à Nantes, j’y étais bien mais je préfère Bordeaux. Par exemple, le dimanche, ça vit ici. Il y a de nombreux lieux, monuments à visiter, des activités à faire, de bons restaurants. J’ai dormi à l’hôtel pendant deux mois au début, alors je faisais un restaurant différent chaque soir. Il y en a beaucoup de très bons ».

Sur le décès de son frère Jackson

« Jackson était pratiquement tous les jours avec moi à Bordeaux. C’était mon grand frère, mon agent. Je savais qu’il était malade, j’essayais de ne pas montrer mon inquiétude, par pudeur. En un sens, je suis content qu’il soit désormais en paix parce qu’il souffrait. Avant qu’il ne parte, il m’a dit de tout casser. Je veux le rendre fier. Aujourd’hui, c’est une force. Lorsqu’il était à l’hôpital, il me le cachait. Il voulait me protéger. Et maintenant, il ne voudrait pas que j’abandonne ».

Après 7 ans à Nantes, 7 ans à Bordeaux ?

« Je veux bien mais est-ce que le club sera d’accord ? J’espère vivre une belle aventure ici. J’ai signer quatre ans, donc je compte rester un petit moment ! »

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008