Girondins - Stade Rennais (1-0) : les 3 Tops et les 3 Flops du match
Benoît Costil (Girondins)Credit Photo - Icon Sport
par Bastien Aubert
ANALYSE

Girondins - Stade Rennais (1-0) : les 3 Tops et les 3 Flops du match

Les Girondins de Bordeaux ont reçu le Stade Rennais dans le cadre de la 35e journée de Ligue 1.

Zapping But! Football Club Trophée UNFP : les joueurs du mois

Les TOPS :

Sekou Mara :

Pour sa première titularisation en Ligue 1, le jeune attaquant des Girondins de Bordeaux a été l’homme du match. Cible de Steven Nzonzi avant son exclusion (8e), c’est aussi lui qui ouvre le score d’une frappe croisée à ras de terre (11e). Auteur des deux premières frappes du FCGB, il est sorti à l'heure de jeu avec le sentiment d'avoir peut-être maintenu son club dans l'élite.

La mobilisation des supporters :

Le rassemblement initié par les Ultramarines a été une vraie bonne idée. De l’arrivée du bus au coup de sifflet final, les Girondins ont été soutenus par environ 300 supporters dans une ambiance sereine et sans aucune velléité. Pendant le match, les acteurs ont même entendu leur soutien en dehors du Matmut Atlantique. Une atmosphère qui manque au football. 

Jérémy Doku :

L’ailier belge fut peut-être le seul Renais à amener du danger sur le but bordelais par ses dribbles foudroyants et sa capacité à casser les lignes. Sa frappe sur le poteau en début de seconde période est le résumé parfait de la partition rennaise cet après-midi : pas exactement dans le mille.

VOIR AUSSI : TOUTE L'ACTUALITÉ DU STADE RENNAIS

LES FLOPS :

Steven Nzonzi :

Être exclu après 8 petites minutes de jeu, cela n’a pas dû arriver très souvent à Steven Nzonzi dans sa carrière. C’est pourtant ce qui lui est arrivé au champion du monde suite à un pied haut sur Mara. La décision d’Antony Gautier, litigieuse, a sans doute changé le cours du match. Un jaune aurait peut-être pu suffire. 

Dalbert : 

Titulaire en raison du forfait d’Adrien Truffert, le latéral gauche brésilien n’a pas marqué les esprits... si ce n’est une remise hésitante en arrière (41e) et aucun tranchant offensif. Logiquement, il fut remplacé par Faitout Maouassa (52e) qui a montré plus brillant que lui en deux minutes de présence suite à un slalom fou dans la moitié de terrain girondine ! La suite fut plus brouillonne. 

La mauvaise opération comptable du SRFC :

L’OM accroché par le RC Strasbourg (1-1) et le RC Lens battu à Paris (1-2), le Stade Rennais avait l’occasion de se replacer dans la course à la Ligue Europa. Finalement, ce sont les hommes de Bruno Genesio qui ont fait la plus mauvaise opération du week-end en perdant un point sur les Marseillais à la 7e place de L1. Le prochain rendez-vous dimanche au Parc n’annonce rien de bon (21h).