Ligue 1, Ligue 2 – Coronavirus : grosses inquiétudes chez les joueurs en fin de contrat

true

Dans son édition du jour, L’Equipe s’est intéressé au cas des joueurs arrivant en fin de contrat au 30 juin et pas sûrs de pouvoir finir la saison avec leur club. Plusieurs épineux problèmes sont d’ores et déjà soulevés.

Les joueurs en fin de contrat au 30 juin pourront-ils finir la saison normalement au sein de leur club actuel si cette dernière se prolonge en juillet ? En Ligue 1, ils sont 67 éléments concernés par cette situation. A la FIFA, un groupe de travail, réunis jeudi après-midi, planche aujourd’hui sur la question… Mais n’apporte pour l’heure aucune réponse même si le souhait de l’instance est de voir les contrats des joueurs et entraîneurs prolongés jusqu’au terme de cet exercice 2019-20 très particulier.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

« On est dans le flou total »

Du côté des agents, c’est le grand flou. David Venditelli, directeur général de Score Agencies confirme : « Face à des situations particulières, jeunes ou anciens, tout le monde se pose la question de ce qui va se passer et personne ne veut y répondre. Comme toutes les compétitions, les prises de décisions risquent également d’être décalées. On est dans le flou total. On ne sait pas si on doit appeler ou non les clubs, si ça peut être bien perçu ou non », a-t-il lâché, comprenant l’inquiétude des joueurs et familles.

Un vrai risque de recrudescence des procédures

Pour Paul Schianchi, un autre agent implanté en Ligue 1, cette situation pourrait bien créer une recrudescence de procédures : « Il est très probable qu’on ne puisse pas obliger les joueurs à prolonger, eu égard du droit du travail. De la même façon, quid des joueurs qui ont déjà signé des protocoles d’accord avec des clubs avec lesquels ils seront donc engagés à partir du 1er juillet ? Pour certains clubs, déjà assurés de descendre ou de se maintenir, il va peut-être y avoir aussi la volonté d’économiser un mois de salaire d’un joueur amené à quitter le club, surtout dans un contexte économique incertain. La FIFA va devoir réfléchir sur la notion d’uniformité et sur le cadre légal. Sans cela, on pourrait assister à la multiplication des procédures… »