Ligue 1 : Ménès et Riolo grincent des dents après la décision du Conseil d’Etat

false

Alors que le Conseil d’Etat a livré sa décision ce mardi sur les choix de la LFP concernant de la fin de saison, celle-ci fait forcément réagir.

C’est une décision en deux temps que le Conseil d’Etat a rendu ce mardi. Pour l’OL, c’est une déception puisque l’instance a validé la décision de la LFP d’arrêter la saison. Ce qui entérine donc de fait la septième place lyonnaise. En revanche, les relégations d’Amiens et de Toulouse ont été jugées comme insuffisamment fondées. La Ligue va devoir revoir sa copie sur le sujet.

A lire aussi : Tous les articles sur la Ligue 1

Une décision qui, bien évidemment, a fait rapidement réagir. Pierre Ménès, le consultant du CFC, a tout d’abord relevé que si la question des relégations revient sur le tapis, celle d’une Ligue 1 à 22 la saison prochaine poserait également de gros problèmes. « Une Ligue 1 à 22 clubs est contraire aux règlements de la FFF et des engagements pris auprès de l’UEFA. On a pas fini de rigoler », a tweeté Ménès.

 

De son côté, Daniel Riolo n’a pas manqué de se servir de cette décision pour pointer du doigt, une fois encore, ce qu’il estime comme une décision prise dans la précipitation de la part de la LFP. Avec la prédiction d’un été particulièrement agité.

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014