par Alexandre Corboz

AS Monaco – LOSC (5-1) : les 3 raisons de la débâcle sur le Rocher

Malgré le 10e but en Ligue 1 de Victor Osimhen, le LOSC a explosé en vol à Monaco (1-5).

Malgré le 10e but en Ligue 1 de Victor Osimhen, le LOSC a explosé en vol à Monaco (1-5). Tentative d'explications.

Des Dogues pas assez vigilants malgré l'avertissement de Galtier

Christophe Galtier avait prévenu : il faudrait que le LOSC soit bien meilleur que mardi pour espérer ramener un résultat. Les Dogues ne l'ont pas été malgré une ouverture du score rapide de Victor Osimhen, qui a transpercé la défense monégasque pour son 10e but de la saison. Le Marseillais voulait égaler le bilan de la saison passée (34 pts). Il lui manquera trois unités.

André, symbole d'un système défensif qui a pris l'eau

Défensivement, le LOSC a été victime d'une incroyable défaillance face à une ASM à qui tout réussissait ! Symbole de ces difficultés : Benjamin André, qui aurait dû se voir sanctionner d'un penalty à 0-1 pour une main dans la surface, mais qui, en retard, a fait cadeau du ballon pour l'égalisation de Gelson Martins. Derrière, l'axe central Fonte – Gabriel a paru apathique, laissant un Mike Maignan trop souvent abandonné. Dans les couloirs, Celik comme Bradaric ont pris le bouillon. Mieux vaut prendre cinq buts une fois si cela permet de revenir aux fondamentaux de ces dernières semaines après la trêve.

La perte de Jonathan Ikoné a fait mal devant

Comme si cela ne suffisait pas aux malheurs des Nordistes, Christophe Galtier a perdu Jonathan Ikoné dès la première mi-temps, victime d'un sale tacle de Guillermo Maripan qui aurait facilement dû valoir un carton rouge mais seulement sanctionné d'un jaune. Le Français, qui marchait sur l'eau sur les derniers matches, a été remplacé par un Yusuf Yazici loin d'être aussi performant jusqu'à sa blessure.