LOSC : ce point de litige qui a retardé l'opération Mouscron
par Alexandre Corboz

LOSC : ce point de litige qui a retardé l'opération Mouscron

En discussions pour racheter l'Excel Mouscron depuis de longues semaines, Gérard Lopez (LOSC) s'est assuré de ne récupérer aucun cadavre dans le placard du club belge.

Ce n'est plus qu'une question de jours. Victory Soccer, la société de Gérard Lopez, s'apprête à prendre le contrôle de l'Excel Mouscron (D1 belge) pour 6 M€. Une formation destinée à devenir le club satellite du LOSC à l'étranger. Une antenne pour prêter les jeunes joueurs et leur permettre de s'aguerrir.

Gérard Lopez ne règlera pas d'éventuelles dettes cachées

Lundi, le conseil d'administration de Mouscron a donné son aval à la prise de contrôle de Gérard Lopez, lequel n'a pas plus qu'à entériner le closing pour que tout soit 100% officiel. Si un tel dénouement est attendu depuis de nombreuses semaines, le dossier a pris un peu de retard ces derniers temps. La raison ? Un souci de clause entre l'ancien propriétaire et l'homme d'affaires hispano-luxembourgeois.

Si l'on en croit "La Dernière Heure", Gérard Lopez et ses avocats auraient bataillé afin de s'éviter toutes mauvaises surprises alors qu'une instruction pénale est en cours pour « suspicion de faux, usage de faux et blanchiment » contre la direction en place. Les dirigeants lillois auraient lutté – et eu gain de cause – pour qu'une clause protégeant Victory Soccer soit incluse dans le rachat. Gérard Lopez entendait se prémunir de potentielles dettes cachées derrière ce rachat de Mouscron.