LOSC – Dijon FCO (1-0) : les 3 raisons d’être rassuré pour les Dogues

false

Pour fêter les 75 ans du LOSC, les hommes de Christophe Galtier se sont imposés face à Dijon (1-0). Un match qui ne restera pas dans les annales malgré quelques satisfactions.

Victor Osimhen sort de son mutisme

Cela faisait quasiment deux mois – et le match de Nîmes – que Victor Osimhen n’avait plus trouvé le chemin des filets en Ligue 1. Le Nigérian, nerveux sur ses derniers matches et suspendu à Paris pour un enchaînement de cartons jaunes, a repris ses bonnes vieilles habitudes avec son 8e but en championnat. Son 10e toutes compétitions confondues. Un but inscrit sur un penalty que l’ancien joueur de Charleroi avait lui-même provoqué suite à une semelle de Chafik.

Renato Sanches rassure et règne au milieu

L’ancien joueur du Bayern Munich a sans doute réalisé son meilleur match avec les Dogues. Présent dans le cœur du jeu et dans la construction, le champion d’Europe portugais est passé tout proche de son premier but. Sa reprise en première période aurait mérité un meilleur sort mais l’excellent Alfred Gomis s’est interposé. On l’a aussi vu faire parler sa classe balle au pied, remontant 60 mètres depuis sa surface de réparation et sous les « hourras » de Pierre Mauroy.

Les Dogues ont retrouvé la réussite

En difficulté au niveau de son réalisme offensif, Lille peut néanmoins s’enorgueillir d’avoir retrouvé une part de réussite défensive. Incapable de s’imposer depuis trois matches en Ligue 1 et après avoir glissé dans le ventre mou du classement, les Dogues ont fait preuve de beaucoup de solidarité pour arracher les trois points. De la réussite aussi à l’image de la tentative de Cadiz qui s’est fracassé sur le poteau d’un Maignan battu (58e) ou du but de Mounir Chouiar, refusé pour un hors-jeu logique (68e).

Arnaud Carond

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008