LOSC : Galtier a des cartouches en stock pour épauler Osimhen

true

Malgré la présence de Victor Osimhen, le LOSC a bien du mal à retrouver sa soif de buts de la saison dernière. Christophe Galtier a pourtant quelques cartouches en stock.

Le LOSC se déplace à Lyon (21h05) dans la peau de la pire équipe de L1 à l’extérieur. Ce constat peu flatteur n’est pas aidé par l’animation offensive décevante des Dogues depuis le début de la saison. Ce problème tranche avec la soif de buts enregistrée lors de l’exercice écoulé, où la bande à Nicolas Pépé affolait les compteurs.

Comment y remédier ? « Toutes les équipes sont dépendantes de leur attaquant qui marque, répond Christophe Galtier. Il faut qu’on soit meilleurs autour de Victor, par exemple sur phases arrêtées. Que nos joueurs offensifs soient globalement plus efficaces. Quand les milieux sont en bonne position de tir, qu’ils prennent leur chance. On a eu tendance à toujours chercher les toutes petites combinaisons dans la surface. On se doit d’être plus précis. Victor peut encore mieux faire collectivement, mais il est dans son rôle. »

« On aura un bon LOSC si les deux Jonathan sont bons »

L’entraîneur du LOSC a aussi tenu à rappeler que c’est tout le secteur offensif qui devait se mettre au diapason. Et non pas un ou deux joueurs. « On aura un bon LOSC si les deux Jonathan (Ikoné, Bamba) sont bons, poursuit Galtier, mais aussi si Loïc (Rémy) et Luiz (Araujo) le sont quand ils ont du temps de jeu, avec l’idée de bousculer la hiérarchie dans un secteur moins performant. La saison dernière, il s’est passé quelque chose offensivement d’un coup. C’était difficile pour les entrants. Là, on ne peut pas dire que ce soit un de nos gros points forts. Il n’y a pas de statut. Ceux qui sont sur le terrain doivent montrer qu’ils sont plus performants que d’autres. Il faut plus de relations entre nos quatre éléments offensifs (souvent Osimhen, Bamba, Ikoné et Yazici). Plus de précision dans la finition. »

Bastien Aubert

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013