LOSC : Hervé Renard ne fera aucun cadeau à Sofiane Boufal

Sélectionné par Hervé Renard en équipe du Maroc, le meneur de jeu du LOSC Sofiane Boufal va devoir gagner sa place.

C’est officiel depuis lundi après-midi, Sofiane Boufal défendra les couleurs du Maroc sur la scène internationale. L’homme à tout faire du LOSC a privilégié le pays de sa mère et retrouvera, chez les Lions de l’Atlas, son ancien entraîneur Hervé Renard. Dans les colonnes de L’Équipe ce matin, le technicien en dit plus sur la façon dont il compte utiliser le joueur de 22 ans.

« Il aura le même rôle qu’à Lille où il est très efficace depuis le début de saison. Il finira sûrement au-dessus des dix buts, ce qui est très bien. J’espère qu’il va nous apporter son talent. J’ai vu ses actions personnelles. Je le connais très bien. Je sais ce qu’il est capable de faire et de mal faire. Je ne crois pas que ce soit un enfant gâté. C’est quelqu’un qui a confiance en son talent. Comme tous les joueurs de ce profil, il a besoin d’une certaine liberté tout en étant recadré car ce n’est que dans ce contexte de liberté qu’il peut s’exprimer. »

« Il va falloir qu’il s’impose et qu’il accepte d’être sur le banc »

Que Boufal n’aille pas s’imaginer pour autant qu’une place de titulaire lui est réservée en sélection marocaine. Renard rappelle en effet dans les colonnes du quotidien que la concurrence dans le secteur offensif est particulièrement relevée.

« Il va falloir qu’il s’impose et qu’il accepte d’être sur le banc, comme à Lille. Sur la droite peuvent jouer Oussama Tannane (AS Saint-Étienne) et Mbark Boussoufa (La Gantoise). À gauche, il y a Hakim Ziyech (Twente), qui a inscrit douze buts en championnat, et Nordin Amrabat (Watford). Sans oublier Omar El-Kaddouri (Naples) qui peut y évoluer. Sofiane est un jeune joueur qui doit apporter du neuf à cette équipe. Il a son mot à dire. Il fait partie de cette nouvelle vague comme Tannane, Romain Saïss (Angers), Aït Benasser (Nancy)… Ils doivent prendre le bon wagon pour emmener cette équipe. »

Première étape pour Sofiane Boufal, la double confrontation face au Cap-Vert les 26 et 29 mars en éliminatoires de la CAN 2017.