LOSC : la star, le pari, le couac… Un Mercato de tous les records chez les Dogues !

LOSC : la star, le pari, le couac... Un Mercato de tous les records chez les Dogues !

De retour en Ligue des Champions et contraint de céder plusieurs cadres de par son modèle économique, le LOSC a fait beaucoup de business à l’intersaison. Retour sur un été très agité du côté de Luchin.

Tous les mouvements :

Arrivées : Weah (PSG), André (Stade Rennais), Bradaric (Hadjuk Split), Osimhen (Charleroi), Djalo (Milan AC), Yazici (Trabzonspor), R.Sanches (Bayern Munich), Leo Jardim (Rio Ave), Postolachi (PSG), Show (Primeiro de Agosto), Reinildo (Belenenses, td.), Ouattara (Malines, td.), Agouzoul (Chabab Mohammedia), Antwi (FC Lori Vanadzor, p.), Ié (FC Nantes, rp.), Benzia (Fenerbahçe, rp.), Kouamé (Paris FC, rp.).

Montant des achats : 83,6 M€

Départs : R.Fonte (Fulham, rp.), T.Mendes et Y.Koné (OL), Pépé (Arsenal), Leao (Milan AC), Ié (Trabzonspor), El Ghazi (Aston Villa, td.), Bumbu (SC Amiens), Boukholda (Belenenses), Show, Koffi, Ouro-Sama et Faraj (Belenenses, p.), Benzia (Olympiakos, p.), Kouamé et Dabila (Cercle Bruges, p.), Jakubech (Courtrai, p.), Flips (AC Ajaccio, p.), Okou (US Créteil, p.), Sadzoute (Pau FC, p.).

Montant des ventes : 145 M€

Balance transferts : +61,4 M€ (chiffres Transfermarkt.de)

La star du Mercato : Renato Sanches

A 22 ans, le Portugais reste certes sur un échec au Bayern Munich mais le natif de Lisbonne, fort de 18 capes avec la Seleçcao de Cristiano Ronaldo, demeure l’un des plus gros potentiel à son poste sur la planète football. Champion d’Europe en France à tout juste 19 ans, contraint de digérer un transfert de 35 M€ au même âge, Renato débarque à Luchin avec l’étiquette de star. Sans doute la recrue la plus fascinante de Lille depuis un certain Joe Cole… Et la plus onéreuse de l’histoire du club accessoirement (20 M€).

Le pari du Mercato : Yusuf Yazici

Etre le remplaçant désigné de Nicolas Pépé (22 buts, 11 passes décisives l’an passé) peut vous mettre une certaine pression. Encore plus quand vous quittez la première fois votre championnat domestique. Conseillé par Zeki Celik, Yusuf Yazici a accepté de relever le défi. Il n’y a qu’à voir les vidéos de l’aéroport de Trabzon au moment de son départ pour mesurer l’extraordinaire popularité du joueur en Super Lig et dans son fief. Mais, en France, le Turc démeure un inconnu qui aura tout à prouver. Pour l’instant, plus que des coups de patte, on a surtout découvert des coups de sang de Yazici, lui qui a vu rouge face à Reims (défaite 2-0)…

Le couac du Mercato : les cas Soumaoro et T.Maia

Pour réaliser un Mercato parfait du côté des ventes, Gérard Lopez aurait aimé se débarrasser du flop Thiago Maia, précédente recrue la plus chère de l’histoire du club (15 M€). Il souhaitait aussi tirer un bon prix de son ancien capitaine Adama Soumaoro. Malheureusemen pour lui, le Brésilien a refusé toutes les offres de prêt qu’il a reçu et Soumaoro, passé proche de signer à l’AS Monaco pour 13 M€, a été recalé à la visite médicale. Des contretemps qui gâchent un peu le bilan économique d’un été record.

La phrase :

« Je suis vraiment satisfait car on a eu tous les joueurs que l’on voulait. Ca n’a pas toujours été facile de les convaincre et certains sont arrivées plus tard que prévu. On affirme nos ambitions en tout cas et qualitativement on a un très beau groupe, l’un des meilleurs en Ligue 1 »

Gérard Lopez, le 5 septembre dans la « Voix du Nord ».

Le chiffre à retenir : 145

Comme le montant des ventes réalisées cet été par le LOSC. Une somme en grande partie glanée sur la session de trois joueurs : Nicolas Pépé (80 M€), Rafael Leão (25 M€) et Thiago Mendes (20 M€) mais qui démontre que les Dogues savent toujours aussi bien vendre leurs joyaux. Il s’agit du record de vente de la Ligue 1. Par ailleurs, sur les neuf dernières saisons, Lille est le club en Europe qui s’est le mieux débrouillé en balance achats-ventes lors des divers Mercatos. Spécialité locale ?

Note artistique : 14/20

Disposant du meilleur réseau de scoutisme en Ligue 1, Lille s’est retrouvé face à un vaste chantier avec plusieurs cadres et pépites à remplacer (Pépé, Leao, T.Mendes, Y.Koné). Malgré tout, à chaque départ, Christophe Galtier a vu débarquer au moins un joueur de substitution. Certes, cela n’augure en rien la réussite ou non d’une saison mais parvenir à générer plus de 60 M€ de bénéfices tout en réalisant un recrutement relativement ambitieux et prometteur sur le papier, chapeau Monsieur Campos !

Alexandre CORBOZ