LOSC : le clan Weah fixe le cap pour la suite

true

Arrivé l’été dernier, Timothy Weah a vécu une première saison compliquée. L’un de ses représentants, Badou Sambague, est revenu sur la situation de l’international américain de 20 ans.

Le LOSC avait misé gros lors de l’arrivée de Timothy Weah (20 ans) à l’intersaison dernière. Les Dogues avaient arraché le fils de « Mister George » pour 10 M€ au PSG. Mais, la première saison dans le Nord n’a pas été idyllique. Stoppé par deux longues blessures, l’attaquant a disputé seulement trois matchs.

Pour GFFN, Babou Sambague, un de ses représentants, est revenu sur ses pépins physiques récurrents : « Je pense qu’il est encore dans la phase de croissance de son corps, de s’habituer aux efforts physiques constants à ce niveau. »

Pour l’heure, il n’est pas inquiet pour l’avenir de sa pépite américaine : « C’est un garçon qui est un athlète, qui va vite, qui a l’intensité requise et qui utilise ses muscles très considérablement. Donc son corps est en train de se transformer parce qu’il grandit, parce qu’il met du muscle. Donc tout naturellement, il peut y avoir des difficultés. »

Et prend même un pari sur l’avenir : « C’est un garçon qui va revenir plus fort. Il est encore à un âge où l’on sort encore mieux de quelque chose comme ça. Il apprend beaucoup de choses sur son corps pendant cette période. »

Le LOSC « compte vraiment sur lui »

Sous contrat jusqu’en 2024, Weah souhaite s’imposer dans l’effectif de Christophe Galtier. Selon son agent, le LOSC croit fort en ses capacités : « Le club compte vraiment sur lui. Il se remet bien, il est actuellement à New York, il suit un programme de rééducation qui est suivi quotidiennement par le club, par les médecins qui sont aussi à New York et à Lille. Il est en contact régulier avec le club. » Si l’international U20 des États Unis « travaille très intensément pour revenir pour le début de la saison prochaine », son profil reste à perfectionner.

D’après Sambague, son protégé se plairait plus sur les ailes que dans l’axe. En position centrale, il doit être épaulé par un partenaire : « Je pense que c’est un garçon qui peut jouer sur les deux ailes. Mais en position d’avant-centre, c’est plutôt quelqu’un qui jouera avec deux attaquants. C’est encore un jeune joueur qui, pour jouer seul en pointe, doit encore développer certaines choses sur le plan physique et athlétique. C’est un joueur qui peut prendre le dessus sur ses adversaires. Mais en ce moment, c’est quelqu’un qui a besoin d’un jeu combiné, il aime beaucoup combiner. Donc, quand il est axial, il a besoin d’un joueur avec lequel il peut s’associer. »

Avant de terminer le descriptif : « En réalité, c’est un garçon qui peut jouer à tous les postes de l’attaque sans aucun problème, mais il est vrai que dans l’axe, dans une position de combinaison avec quelqu’un d’autre, c’est là qu’il est le plus dévastateur. »