LOSC : l’échec en C1, Yazici, les latéraux en souffrance… Galtier a réponse à tout !

true

Quelques jours seulement après sa grosse désillusion européenne à Valence, le LOSC reçoit le FC Metz samedi (20h) en Ligue 1. Christophe Galtier est déjà dans le bain. Morceaux choisis.

Sur le point santé

« Mis à part Saad Agouzoul et Timothy Weah, tout le monde est disponible pour le match. On fait en sorte que Timothy (Weah) soit opérationnel après la coupure internationale, pour le match face à Paris ».

Sur la nécessité d’être bon à domicile

« Nous devons être performants à domicile et maintenir cette exigence car notre parcours à l’extérieur n’est pas bon. Nous devons être très bons à domicile. Je tiens compte de la contre-performance contre Nîmes. Les matchs face à Marseille et Valence ont demandé beaucoup d’énergie. Il faut que face à Metz, nous soyons imprégnés d’une grande détermination avec une intensité importante pour battre le FC Metz. C’est un match important, TRÈS important, TRÈS TRÈS important ».

Sur une possible démobilisation après l’échec en C1

« Je suis très vigilant sur le fait que personne ne doit se relâcher. Ce n’est pas la sensation que j’ai. Evidemment, il y a de la surveillance accrue dans ce sens-là ».

Sur l’apport de l’Europe en terme de notoriété… et d’arbitrage

« Si nous avions le bonheur de refaire une campagne de Ligue des Champions la saison prochaine, il y aurait moins d’écarts entre nos adversaires et nous. Car des joueurs qui auraient vécu cette campagne seraient encore avec nous. Le fait de jouer souvent la Ligue des Champions vous donne de la notoriété et dans le subconscient des arbitres, les décisions peuvent ensuite vous être plus favorables, c’est la réalité ».

Sur le changement de capitanat

« J’ai échangé avec Adama Soumaoro en début d’après-midi mardi avant le match face à Valence sur le fait que José garde le brassard car José pouvait interagir avec l’arbitre dans plusieurs langues ».

Sur les progrès de Yusuf Yazici

« Yusuf n’est pas encore à son niveau maximal. Il peut faire encore beaucoup mieux et je sais qu’il le fera. Il intègre tout ce qu’on souhaite voir dans une séance d’entraînement. C’est un joueur qui devrait nous amener beaucoup et prendre plaisir également. Il a très peu de déchets techniques, il évolue dans les petits espaces. Il a une vraie qualité de tireur sur les coups de pied arrêtés ».

Sur les défaillances au poste de latéraux

« Le petit Bradaric a tout juste 19 ans. Il est dans une période difficile mais d’un gamin de 19 ans qui doit digérer beaucoup de choses. Concernant Reinildo, l’an dernier il était la doublure de Youssouf (Koné) et automatiquement, il a des hauts et des bas. On est dans une période où nous ne pouvons pas beaucoup travailler sur les exercices spécifiques par manque de temps. Leurs seuls juges de paix sont les matchs. Il est vrai qu’on doit s’améliorer sur les côtés, je prends aussi l’exemple de Zeki Celik et Jérémy Pied. Zeki doit digérer aussi la saison dernière, la Ligue des Champions est une découverte pour lui, mais aussi l’agitation autour de lui lors du mercato d’été. Ce n’est pas parce qu’un secteur ne va pas qu’il faut recruter. A nous de trouver des ressources au sein de l’effectif pour compenser une blessure ou une ou des méformes. Ce serait trop simple de dire ‘il faut recruter ».


Retranscription : compte twitter du LOSC.

Arnaud Carond