LOSC : les 5 choses à attendre du second Mercato
par Alexandre Corboz

LOSC : les 5 choses à attendre du second Mercato

Dans moins d'une semaine, le Mercato de Ligue 1 va ouvrir ses portes pour la deuxième fois. Le point sur ce qu'il peut se passer du côté du LOSC.

Faire signer le remplaçant de Victor Osimhen

Loïc Rémy remplacé par Burak Yilmaz (ex-Besiktas), le LOSC doit désormais dénicher le remplaçant de Victor Osimhen, parti à Naples. Un attaquant rapide, efficace et complémentaire dans le jeu de l'expérimenté attaquant turc. Les Dogues n'ont pas attendu l'ouverture du second marché pour avancer et planche depuis quelques jours sur plusieurs profils. Pépite de la Gantoise, Jonathan David (20 ans) est le favori des dirigeants, prêts à approcher les 30 M€ pour l'attirer. Mais des alternatives au Canadien existent. Marcos Paulo (Fluminense, 19 ans) en est une. Alfredo Morelos (Glasgow Rangers, 22 ans) en est une autre. Le gros de son budget restant, Lille le passera sur cet attaquant.

Régler rapidement le dossier Gabriel

Après Victor Osimhen, c'est l'autre dossier urgent à régler dans le sens des départs. Lille a déjà recruté Sven Botman (ex-Ajax Amsterdam) et compte désormais sur une vente de Gabriel pour avancer son plan de cession. Sous contrat dans le Nord jusqu'en juin 2023, le Brésilien a l'embarras du choix et prend son temps pour arrêter sa destination prioritaire. Si Naples a longtemps été le favori pour l'accueillir, c'est désormais vers l'Angleterre (Manchester United, Arsenal et surtout Everton) que les regards se tournent. Le deal pourrait rapporter entre 20 et 30 M€ au LOSC qui avait misé seulement 3 M€ à son arrivée en provenance d'Avai. Un deal ultra-gagnant quoi qu'il arrive...

Réagir au cas par cas sur certains dossiers

Si la vente d'Osimhen en Italie, estimée à 81 M€, a permis au LOSC de réaliser une grande partie de ses engagements face à la DNCG, le club nordiste doit encore dégager près de 70 M€ sur la promesse de 150 M€ faite au gendarme du football français. La seule vente de Gabriel ne suffira pas à atteindre l'objectif et il faudra sans doute une troisième ou une quatrième grosse vente pour être dans les clous. Forcément, les regards vont se tourner vers Jonathan Ikoné, Mike Maignan ou Zeki Celik, les autres éléments « bankables » courtisés. Un jeu d'équilibre sera nécessaire sur ces joueurs mais il dépendra avant tout des offres venues de l'étranger. Plus spécifiquement du marché anglais où le LOSC jouit d'une grosse cote...

Faire une belle opération avec Boubakary Soumaré

C'est l'alternative pour éviter d'avoir à céder un titulaire de Christophe Galtier : réussir à vendre le prometteur milieu de terrain. En hiver dernier, les clubs de Premier League s'affolaient pour l'ancien pensionnaire du PSG et de l'AS Monaco, prêts à dépasser les 30 M€ pour l'accueillir. Son nom a même été cité du côté du Real Madrid. Depuis, Boubakary Soumaré a refusé Newcastle et la crise du coronavirus est passé par là. Une crise qui a eu un véritable impact sur la « hype » autour du jeune Dogue, qui fait moins parler de lui et qui se retrouve moins courtisé. Le LOSC espère le vendre sur ce second Mercato mais rien n'indique que les Nordistes obtiendront les sommes initialement espérées...

Faire face aux sollicitations pour Renato Sanches

Gérard Lopez l'a récemment fait savoir : il a refusé une proposition à hauteur de 70 M€ pour son milieu de terrain portugais. Star du Mercato d'été lillois en 2019, récupéré au Bayern Munich où il était en dérive, Renato Sanches s'est brillamment relancé du côté de Luchin. Le Champion d'Europe 2016 semble plutôt reconnaissant du LOSC et prêt à rempiler pour une deuxième année dans son contrat de quatre ans (2023=. Mais si les Nordistes ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs de cession, il est possible que son cas soit reconsidéré. Bien évidemment, personne du côté de Lille ne souhaite un départ du prodige lusitanien mais en matière de Mercato, il ne faut jamais jurer de rien...