LOSC : Luis Campos évoque son avenir et son coup foudre pour Lille

true

Dans un entretien à un média portugais, Luis Campos (55 ans) a expliqué pourquoi il se sentait profondément lié au LOSC.

Souvent envoyé dans de nombreux grands clubs à travers l’Europe (Manchester United, Tottenham notamment), Luis Campos (55 ans) n’a jamais souhaité quitter le projet du LOSC. Un projet, mené par son ami Gérard Lopez et dans lequel il se sent suffisamment reconnu malgré son rôle de l’ombre de conseiller.

« Je n’ai pas une obsession folle d’aller en Angleterre »

Dans un entretien au site « Maisfutebol », l’ancien chasseur de tête du Real Madrid et du FC Porto a justifié cet amour irrationnel : « Je n’ai pas une obsession folle d’aller en Angleterre et de me retirer du projet lillois pour des raisons très spéciales. La vérité est que je me sens vraiment bien ici. Il y a eu des approches pour donner à ma carrière une nouvelle orientation. Par respect pour les personnes qui travaillent dans ces clubs, je ne parlerai pas de noms, mais il y a eu des propositions. Mais je répète : je suis très bien où je suis, j’ai une relation extraordinaire avec mon président, c’est lui qui m’a convaincu de venir, les choses vont très bien et je pense qu’il sera très difficile de quitter le projet de Lille ».

S’il reconnaît que, plus jeune, il aurait pu penser différemment face aux intérêts suscités, Luis Campos vit aujourd’hui « au jour le jour en toute sécurité, avec passion et plaisir ». Ce qu’il ressent visiblement au LOSC. Et l’ancien Monégasque poursuit : « C’est un club qui n’était pas bien connu au Portugal avant qu’il y ait tant de Portugais, mais Lille est une ville spectaculaire dans le Nord de la France. Une jeune ville avec une grande communauté étudiante, une très belle ville. Il y a un magnifique stade, l’un des meilleurs stades de France, il y a un formidable centre d’entraînement, au plus haut niveau, et il y a des fans qui vivent intensément avec le club. C’est donc une ville qui respire le football et nous sommes au centre de l’Europe ».