OL : attristé pour Thierry Henry, Genesio mesure sa chance à Lyon

Invité à réagir à l’éviction de Thierry Henry, Bruno Genesio n’a pas manqué de remercier Jean-Michel Aulas pour les conditions de travail sereines qui sont les siennes à l’OL.

Jeudi soir, Vadim Vasilyev a surpris son monde en annonçant la mise à l’écart de Thierry Henry sur le banc de l’AS Monaco. Seulement trois mois après son arrivée, le Champion du Monde 1998 va déjà plier bagage pour insuffisance de résultats (4 victoire en 20 matches) et être remplacé par son prédécesseur Leonardo Jardim.

Une situation ubuesque qui fait réagir Bruno Genesio. A l’issue d’Amiens – OL (0-2) hier soir, le coach rhodanien a eu une pensée pour son confrère : « C’est toujours dur pour un jeune entraîneur, au bout de trois mois… Mais Titi rebondira, ça fait partie de l’expérience, c’est ça dans ce métier. Sur un plan personnel, j’ai la chance d’avoir un président qui me fait confiance, qui me soutient. On a de la stabilité, et je crois que c’est la chose nécessaire dans le football. Mais c’est toujours triste de voir un jeune entraîneur quitter son poste si vite ».

Si Jean-Michel Aulas est souvent taxé de nombreux défauts, on ne peut en revanche pas l’accuser de lâcher facilement ses entraîneurs.

Arnaud Carond

Alexandre Corboz