OL : Aulas encore recadré à la FFF, des sénateurs viennent à son secours !

true

Jean-Michel Aulas n’en démord pas, il n’a pas renoncé à l’idée de voir la Ligue 1 2019-20 reprendre du fait de l’évolution de la situation sanitaire.

Si le Gouvernement, la LFP et la FFF se sont tous entendus pour mettre fin prématurément à la saison de Ligue 1 suite à la crise du coronavirus, la pilule ne passe toujours pas pour Jean-Michel Aulas. Le président de l’OL a entamé une guerre des recours devant les tribunaux (prochaine étape le Conseil d’Etat) pour faire reprendre le championnat et publié une nouvelle lettre ouverte au Gouvernement pour que la question d’une reprise du football soit remise sur le tapis le 2 juin.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OL

Des gesticulations qui ont don d’agacer de nombreux acteurs à la Ligue, chez les présidents de club ainsi qu’à la Fédération. Dans son communiqué, JMA a notamment attaqué la directrice générale de la FFF Florence Hardouin, accusée d’être passé outre les recommandations de l’UEFA. Dans une lettre également adressée à Noël Le Graët, Nathalie Boy de la Tour et Didier Quillot, Hardouin a répondu, assurant qu’il n’existait pas de protocole UEFA à ce jour et que l’intérêt supérieur de la nation primait.

Florence Hardouin (FFF) – JMA, nouvelle passe d’armes

«Votre allusion au fait que la France, par mon intermédiaire, n’aurait pas réussi à faire appliquer les recommandations de l’UEFA me semble parfaitement inappropriée. En effet, l’UEFA a effectivement édicté des recommandations, dont celles d’essayer de terminer les saisons sportives, si possible avant le 3 août 2020, mais l’UEFA a également précisé que ce sont les directives des autorités gouvernementales nationales qui doivent s’appliquer. Cela vous a d’ailleurs été rappelé par courrier du président de l’UEFA. Je ne doute pas de votre volonté louable de défendre les intérêts de votre club, mais je tenais à rétablir certaines vérités, afin de ne pas laisser de place aux malentendus », peut-on lire dans cette missive que s’est procuré « L’Equipe ». Missive auquel JMA a aussi répondu par mail, remettant en avant ses arguments.

En attendant, Jean-Michel Aulas peut compter sur quelques alliés politiques pour relancer le championnat. Lundi soir, six sénateurs ont déposé deux amendements au projet de loi « Dispositions urgentes face à l’épidémie de covid-19 », amendements visant à laisser le comité scientifique se prononcer sur une reprise ou non des compétitions nationales de football. Les chances que ce projet aboutisse sont toutefois infimes…