OL : Aulas, Eyraud, son arrivée à Lyon, les supporters… Rudi Garcia balance ses vérités

true

L’entraîneur de l’OL, Rudi Garcia, a donné une longue interview à L’Equipe dans laquelle il revient sur ses derniers mois agités entre les deux Olympiques.

C’est un Rudi Garcia sans filtre qui s’exprime ce dimanche dans les colonnes de L’Equipe, à quelques jours du 8e de finale aller de la Champions League contre la Juventus Turin. L’occasion pour l’entraîneur de l’OL de livrer quelques vérités, lui qui est critiqué par ses propres supporters, comme par ceux de l’OM, son ancien club.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OL

« Jamais je n’aurais cru venir à l’OL vu la rivalité avec Marseille. Et puis, Gérard Houllier m’a contacté… Je n’étais pas programmé pour repartir. J’avais préféré arrêter avec Marseille car c’était mieux pour tout le monde. Mais quand Lyon t’appelle, tu ne peux pas dire non. J’étais curieux de rencontre Jean-Michel Aulas, qui a toujours été un adversaire. Il ne m’avait pas ménagé et c’est normal. J’étais un concurrent. »

« Ce qui m’est reproché, c’est quoi ? De venir du club d’avant… D’accord, j’ai pu en froisser certains et j’en suis désolé mais je défendais mes couleurs. Quand je suis arrivé, j’ai tenu à assister à une réunion avec les représentants des supporters. J’ai découvert une situation à laquelle je n’avais pas pensé. Et je trouvais que si ce n’était que ça, ce n’était pas si important mais apparemment, ça l’est. »

« Les tweets de Jean-Michel Aulas, c’est un vrai confort pour le coach. Avant, j’étais obligé d’aller avec mon épée et mon bouclier… L’homme Eyraud est de grande qualité, le président aussi. Mais il apprend et il sera plus fort encore. J’ai eu un rapport assez extraordinaire avec lui. C’est le président qu’il faut pour l’OM. Mais je dois faire attention car plus je vais le défendre, plus ça va le desservir (sourire)… »

Raphaël Nouet

Journaliste à But! depuis 2001