par La rédaction

OL - Aulas : « Un rapprochement avec Tottenham pour Lloris »

En marge de la présentation à la presse de Fabian Monzon et Steed Malbranque, Jean-Michel Aulas est revenu sur le cas d’Hugo Lloris.

Sous contrat jusqu’en juin 2016, le portier international (25 ans) est encore loin d’être assuré de faire la saison dans la Capitale des Gaules. Un départ vers Tottenham est même plus que jamais d’actualité. Surtout depuis que le meneur de jeu croate Luka Modric est passé de la Capitale anglaise au Real Madrid pour 34 M€. « Hier, nous avons eu pas mal de contacts avec Daniel Levy (ndlr : président de Tottenham). Les choses ont évolué dans les échanges entre Lyon et Tottenham. Aujourd’hui, il n’y a rien de concret. J’ai informé Hugo ce matin des échanges que nous avons eu durant le week-end. Il faut être un petit peu patient. La clé est désormais détenue par Hugo qui devrait être sollicité par Tottenham très prochainement » , a expliqué le président lyonnais.

« La décision appartient à Hugo »

Si Lyon réclame au moins 15 M€ pour son portier, les « positions entre les deux clubs se sont rapprochées » dixit JMA : « Maintenant il faut qu’Hugo soit convaincu de faire le bon choix » , poursuit-il. Expliquant que l’exposition sportive et « le côté fiscal » pouvait avoir son importance. Le dirigeant olympien en a profité pour asséner un tacle à François Hollande et à sa fameuse taxation des revenus supérieurs au million d’euros : « Cela peut parfois paraitre confiscatoire au joueur. » JMA ne veut pas se hasarder à un pronostic quant à l’avenir de « Batsman » à Lyon : « La décision appartient à Hugo, qui est non seulement un garçon de talent, mais aussi quelqu’un de raisonné et de réservé. Il faut lui laisser le temps de réfléchir. Je ne saurais pas donner un pourcentage de chance qu’il parte. J’avais que le PSG serait champion à 99% et il peut m’arriver de me tromper. »

« Il ne sera pas remplacé »

Concernant l’arrivée d’une potentielle recrue pour pallier au départ de son gardien N°1, le président Aulas a, là-aussi, été très clair : « Je ne pense pas qu’il sera remplacé. On a dit à Rémy Vercoutre qu’il sera le successeur d’Hugo en cas de départ. On va respecter cet accord. Nous avons un deuxième joueur à fort potentiel avec le jeune Lopes qui suit derrière. » Même si l’OL ne ferme pas complètement la porte à une arrivée, les signatures conjuguées de Monzon et Malbranque s’annoncent comme les dernières de l’été.

A.C, à Tola Vologe