OL – Bayern (0-3) : Garcia détaille le plan des Gones et nuance Juninho sur le Mercato
par Julien Pédebos

OL – Bayern (0-3) : Garcia détaille le plan des Gones et nuance Juninho sur le Mercato

Rudi Garcia, l'entraîneur lyonnais, est revenu sur la performance de l'OL face au Bayern au micro de RMC Sport. Avec forcément beaucoup de regrets.

Un sentiment d'injustice à 0-1

« Même si on peut être satisfait de notre parcours et même de notre match aujourd'hui, effectivement c'est la déception qui prédomine. On a manqué de réussite au début du match parce que les deux plus grosses occasions c'est nous qui les avons. On doit mener au score et finalement on se retrouve mené sur un exploit individuel de Gnabry. Et on a ce sentiment d'injustice qui nous a plombés un peu. Après on prend le deuxième but sur une perte de balle de notre part et une situation où on sait qu'ils sont très très bons sur les centres. A 2-0 ça devient compliqué même si on n'a pas abdiqué en deuxième période. Le plan de jeu a bien été suivi et aurait pu être efficace avec surtout du jeu dans le dos. Je pense qu'on a pas bien joué en première période et on n'a pas suffisamment utilisé la largeur. »

Un bon plan mais un manque d'efficacité

« Le plan était, s'ils étaient très haut, de se servir des espaces dans leur dos, ce qu'on a fait avec Karl et Memphis. Si on marque là, le match à une toute autre allure derrière. On ne se serait peut-être pas qualifiés mais avoir deux grosses occasions contre eux, ne pas les mettre et se retrouver menés par un exploit individuel, c'est difficile. Ce qu'on n'a pas bien fait c'est utiliser le ballon pour les déplacer sur la largeur. On avait étudié qu'ils étaient prenable sur ces situations-là. On l'a beaucoup mieux fait en deuxième. Et du coup on a plus existé parce que même là on a eu de grosses situations. Karl peut nous mettre à 2-1. Quand on marque pas, on ne peut pas se qualifier. Mais encore bravo à mes joueurs. »

L'OL n'a pas à rougir de son match

« On a perdu, on est éliminés, on voulait absolument aller en finale. On y croyait et on avait raison d'y croire. Je crois que le match l'a démontré. En menant 1-0 ou en revenant à 2-1 ça aurait été différent. On peut se dire qu'on a été plutôt bien en voyant les joueurs du Bayern, notamment en début de match et en deuxième période quand on a eu ces occasions, n'étaient pas sereins et je pense qu'ils sont contents de nous avoir battus. Même s'ils étaient archi-favoris on leur a tenu la dragée haute. Le score est hyper sévère par rapport au match. »

Accepter le quotidien de la Ligue 1

« Il faut vite se replonger dans le championnat maintenant. Ça va venir vite. Je crains un petit peu ça parce que quand on joue la Ligue des champions, qu'on arrive à faire des exploits contre la Juve et City, il va falloir se replonger dans le quotidien. Et le quotidien est très important parce qu'on sait qu'on ne jouera pas de Coupe d'Europe. Il faut retrouver la Ligue des champions par le championnat, donc il faut vite se remobiliser, c'est important. Si on est capable de garder ce niveau-là, avec des plans de jeu certainement différents, il faudra aussi montrer qu'on sait faire du jeu. Maîtriser nos matchs en étant protagoniste. »

Moins affirmatif que Juninho pour le Mercato

« Juni a parlé un peu vite. Ce ne sont pas des choses qu'on peut dire ce soir. Il y en aura peut-être ou peut-être pas. On verra bien. De toute façon on a un effectif vraiment de grande qualité. On a beaucoup de solutions devant. Ce que je peux dire c'est qu'avec le parcours qu'on a fait, il y a des joueurs qui sont mis en lumières. Ca c'est certain. Mais je n'ai pas attendu le parcours en Ligue des champions pour savoir qu'il y a du talent à Lyon et notamment dans le domaine offensif. On aurait dû être attaqué avant et on le sera peut-être après, mais on verra bien pour l'instant ce n'est pas le moment d'en parler. »