OL – Cornet : «Ma référence, c’est Didier Drogba»

Arrivé la semaine dernière à Lyon en provenance du FC Metz pour 200 000€ plus des bonus, Maxwel Cornet (18 ans) a été présenté aux médias à Tola Vologe. Morceaux choisis.

Ses premières impressions

Elles sont positives. Je suis rentré dans un groupe très jeune. L’intégration s’est bien passée. J’ai été mis directement à l’aise par le groupe. Je savais depuis quelques temps que le club était intéressé par le biais de mes agents. Je suis très heureux d’être ici.

Sa mise à l’écart à Metz

C’est un soulagement pour moi de retrouver un club. Rester à l’écart pendant six mois, ce n’est pas évident. Je suis un joueur ambitieux et ce que je veux. Durant mes six mois, j’ai continué à travailler au quotidien avec le préparateur physique. Je ne voulais surtout pas me mettre en retard. Physiquement, je suis bien. J’ai fait tous les entraînements avec le groupe. Il ne me manque que les matches. Je suis très heureux et enthousiaste de renouer avec la compétition. En tout cas, je tiens à remercier le FC Metz, mon club formateur. Les retrouver en championnat, ça va me faire quelque chose…

L’adaptation

Je connaissais déjà des jeunes du centre de formation comme Aldo Kalulu, Dylan Mboumbouni ou Dorian Grange, qui m’ont facilité l’intégration à la ville. Tout se passe très bien. Des membres du staff sont à ma disposition. En plus, je suis venu sur Lyon avec mon père, à qui je dédie ce transfert et avec qui j’ai des liens très forts. Mon petit frère et mon oncle viendront nous rejoindre à Lyon.

Un joueur très courtisé

C’est vrai que j’ai entendu parler de grands clubs me portant de l’intérêt (la Juventus de Turin notamment, NDLR) mais Lyon est aussi un très grand club. Sachant que leur politique est de faire progresser les jeunes, c’est ce qui m’a motivé à venir. L’OL est un grand club. Petit, ça me faisait déjà rêver. On est premier du championnat et on va tout faire pour garder cette place. Sans se porter l’oeil, je pense qu’on est très bien parti pour retrouver la Ligue des Champions.

Ses modèles

Ma référence, c’est Didier Drogba. Après, je m’inspire beaucoup d’Alexandre Lacazette. C’est un joueur va m’inspirer au quotidien.

Son pied droit

Oui, je suis gaucher mais je l’ai énormément travaillé. Après les entraînements, je restais. Je me mettais aussi de petits défis. Aujourd’hui, ça a porté ses fruits.

A.C, à Tola Vologe