OL : Koné, du mépris aux louanges

Si, en ce moment, Rémi Garde sait manier le bâton, l’entraîneur rhodanien se débrouille plutôt bien avec la carotte. Surtout à l’égard d’un joueur comme Bakary Koné, qu’il n’a pas fait jouer pendant plus de trois mois et qui a marqué un but important face à Toulouse pour son retour dans le onze le week-end dernier.

« La grande qualité de Bakary Koné est d’être un formidable coéquipier. D’être également un homme qui a des valeurs importantes vis-à-vis de l’équipe ou de ses partenaires. Je ne l’ai jamais entendu ni vu faire un geste de répit ou de mauvaise humeur quand la situation était difficile pour lui. Il n’a jamais ramené la situation à son cas personnel. Il a travaillé pour revenir et cette qualité-là est très importante à mes yeux. Peut-être que les circonstances l’ont amené à retrouver le onze mais il était prêt. C’est quelqu’un qui ne fait pas semblant », a confié le coach lyonnais en conférence de presse.

Reste à savoir si, avec les retours prochains de Milan Bisevac et Dejan Lovren, le Burkinabé va garder sa place sur le pré.

A.C, à Tola Vologe.