OL : Laurent Blanc se serait vu trop beau pour un ancien employeur

true

Non content d’avoir critiqué Jean-Michel Aulas pour Sylvinho, le président de la FFF, Noël Le Graët, a aussi égratigné Laurent Blanc.

Il était en forme, Noël Le Graët, quand les journalistes du Journal du Dimanche l’ont interviewé ! Le président de la FFF s’en est pris aux politiques, accusés d’interdire trop facilement les déplacements de supporters, mais également son ami Jean-Michel Aulas, qui n’aurait jamais dû faire appel à un entraîneur étranger (Sylvinho).

Et ce n’est pas tout ! L’ancien patron de la LFP a eu une pensée pour le possible successeur du Brésilien sur le banc de l’OL, Laurent Blanc, accusé de s’être vu trop beau après ses réussites bordelaises et parisiennes…

« Il visait le très haut niveau, où les places sont rares. Peut-être a-t-il été trop gourmand, et je ne parle pas d’argent. En France, il y avait sûrement des possibilités. Il ne faut pas rester trop longtemps sans poste.  C’est bien beau de parler de football, mais il n’y a rien de mieux que d’être dans le métier en permanence. Il le mérite. Personnalité incontestable, un type bien… On ne l’a pas gardé à la Fédération parce que je souhaitais Didier Deschamps. »

R.N.