OL – Leipzig (2-2) : Depay justifie son coup de sang, Aulas promet des sanctions

true

Comme évoqué hier soir sur notre site, la rencontre OL – Leipzig s’est conclue dans la confusion après une altercation ayant opposé les joueurs à quelques supporters du Virage Nord.

Si l’Olympique Lyonnais a fait le travail et s’est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions en arrachant le match nul face à Leipzig (2-2), la soirée avait quand même un goût amer pour le vestiaire lyonnais. En cause, l’attitude d’une petite partie des Bad Gones, en conflit larvé avec Marcelo et qui ont provoqué le Brésilien après la rencontre, provoquant l’ire de Memphis Depay.

Le coup de gueule poignant de Memphis Depay

Non seulement le Néerlandais a joué son rôle de capitaine en allant arracher le drapeau invitant Marcelo (grimé en âne) à s’en aller mais, au micro de Mohamed Bouhafsi sur « RMC », l’attaquant rhodanien a assumé pleinement son geste : “Je suis furieux, en colère, je ne sais pas quoi dire franchement, je ne sais pas. C’était pas notre meilleur match mais on s’est qualifiés (…) C’est extrêmement difficile pour une équipe de jouer en sachant que l’un d’entre-nous est en conflit avec les supporters, qu’il n’est pas supporté par nos fans. Qu’est ce que vous attendez de notre équipe ?Qu’on remercie nos supporters s’ils insultent nos familles?”

Et Memphis Depay a poursuivi : Après la rencontre, le président, l’entraîneur, les responsables du club, c’est à eux de prendre des responsabilités. Si vous passez au tour suivant et que vous quittez le terrain avec ce sentiment en vous, il y a quelque chose qui ne va pas”.

Avant de revenir sur l’altercation avec le fan avec qui l’ancien Mancunien a failli en venir aux mains : “Oui, j’ai couru après le supporter avec la banderole pour lui dire «Eh, arrête ! Détends-toi, pose ce drapeau gênant pour tout le monde.» Qui a le temps pour ce genre de choses ? On a des enfants, on va travailler, qui a le temps d’aller peindre un âne sur un drapeau ? Si vous avez le temps pour faire ce genre de choses, posez-vous des questions, faites autre chose (…) Si vous venez au stade, il faut nous supporter. On aime votre soutient mais il faut soutenir tout le monde ! Pas seulement les joueurs que vous choisissez et laisser les autres de côté. Vous avez vu qu’ils nous ont craché dessus ? Ils nous ont vraiment craché dessus. Sur certains joueurs et sur le staff. Qu’est ce que vous voulez que je dise ? J’ai jamais vu quelque chose comme ça, c’est vraiment très très gênant”

Jean-Michel Aulas va chasser le supporter en question du stade

Une sortie applaudie par Rudi Garcia … Mais également par Jean-Michel Aulas, venu en zone mixte évoquer l’incident peu après minuit : “Cet incident regrettable avec Marcelo a au moins permis de démontrer l’immense caractère de Memphis, qui non seulement est l’un des meilleurs joueurs sur le terrain mais qui en plus a démontré qu’il était un capitaine incroyable. Il a fait ce que j’aurais fait”, a fait savoir le président de l’OL, avant de promettre que le club ne passera pas l’éponge avec le supporter en question et fera un rappel à l’ordre aux Bad Gones.

“On a les vidéos de la personne qui a sorti son calicot. Il sera sanctionné de manière très ferme. Non seulement par le club mais directement par le président. J’irais le voir pour lui expliquer, j’irais voir les dirigeants du club de supporters auquel il appartient. Ce sont des choses qu’on ne peut pas admettre quand on est dirigeant. Ceux qui viennent siffler les joueurs ne viendront plus au stade.” Message passé.

Alexandre Corboz

Journaliste à But! depuis 2008