OL : les 3 erreurs commises avec Coupet par le duo Juninho – Garcia et préoccupantes pour le futur

true

Grégory Coupet n’a pas raté Juninho lors de sa présentation à Dijon. Il faut dire que le Brésilien aurait commis quelques erreurs coupables avec l’ancien gardien lyonnais.

Des manquements criants en com’

Juninho pense avoir pris la mesure de son poste à l’OL. Le Brésilien pourrait néanmoins s’améliorer dans la communication. Déjà peu prolixe avec Florian Maurice, l’intéressé a commis la même erreur avec Grégory Coupet. « Durant le confinement, j’essayais d’avoir des nouvelles. Pas de réponse. Quand la date du déconfinement a été annoncée, j’ai envoyé un message à Juni pour lui dire que ce serait l’occasion de provoquer une réunion avec Rudi, lui et moi-même. Pas de réponse, a-t-il pesté dans L’Équipe. J’ai ensuite envoyé un mail à Juni avec en copie Rudi et Vincent Ponsot (directeur général adjoint en charge du juridique), et je n’ai eu aucune nouvelle des trois. Qu’est-ce que je devais faire ? »

A lire aussi : Tous les articles sur l'OL

Le poids de Garcia pèse-il trop sur Juninho ? 

Après avoir passé près de onze ans et demi à l’OL, Coupet s’est senti incompris. Un « manque de considération » de l’OL ressenti par l’intéressé et qui semble coller à la peau du tandem Juninho – Garcia depuis fin 2019. Surtout à celle de l’ancien entraîneur de l’OM. C’est comme si le coach des Gones ne ressentait que peu d’affection pour certaines figures du club. « J’ai l’impression de partir de Lyon et qu’ils ne me connaissent pas. C’est ce sentiment qui laisse un goût amer », souffle le nouveau entraîneur des gardiens du Dijon FCO.

La remarque de Juninho qui passe mal

Silencieux donc avec ses collaborateurs, Juninho a aussi le défaut de commettre quelques boulettes dès l’instant où un son sort de sa bouche. À ce titre, Coupet n’a toujours pas compris une de ses remarques. « Juni m’a dit que je prenais trop les choses à cœur quand elles portaient sur mes gardiens, et je lui ai dit que j’estimais qu’on était une équipe dans l’équipe, poursuit-il. Il n’était pas d’accord. » Doit-on aussi déterrer le cas Ciprian Tatarusanu, dossier sur lequel l’ancien portier de l’ASSE n’a jamais été consulté ? 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013