OL : les 5 choses à attendre du second Mercato
par Alexandre Corboz

OL : les 5 choses à attendre du second Mercato

Dans moins d'une semaine, le Mercato de Ligue 1 va ouvrir ses portes pour la deuxième fois. Le point sur ce qu'il peut se passer du côté de l'Olympique Lyonnais.

Trouver le défenseur central d'expérience et de caractère

Si l'OL est en passe de boucler la signature du prometteur défenseur turc Cenk Özkaçar (Altay SK, 19 ans), ce ne sera pas le seul recrutement des Dogues dans ce secteur de jeu. Face aux départs possibles de Marcelo et Marçal, tous deux en fin de contrat en juin 2021 et qui ne seront pas prolongés, Juninho et Bruno Cheyrou cherchent toujours un défenseur central avec de la bouteille et à même d'être un leader dans l'effectif. Une recherche gêlée jusqu'à la fin de l'aventure des Gones en Ligue des Champions mais qui reprendra sitôt la saison 2019-20 officiellement terminée pour le club de Jean-Michel Aulas.

Entériner la signature d'un milieu supplémentaire

L'intérêt prononcé de l'OL pour Wylan Cyprien le montre : le club rhodanien cherchera bel et bien à recruter un milieu de plus pour combler le vide laissé par le départ de Lucas Tousart (Hertha Berlin). Si le but de la manœuvre n'est pas de bloquer l'éclosion du prometteur Maxence Caqueret, à qui Rudi Garcia a renouvelé sa confiance contre le PSG, il manquerait quand même un joueur dans le cœur du jeu en plus de Thiago Mendes, Bruno Guimarães ou encore Jean Lucas. C'est en tout cas ce que semble penser la direction sportive lyonnaise. Vu le manque d'impact au milieu depuis le départ de Tousart, on ne peut que partager cette analyse.

Prendre des décisions fortes sur les joueurs « bankables »

Si l'OL peut encore rêver à accrocher sur le fil une place en Ligue des Champions à condition de la remporter le 23 août prochain à Lisbonne, la grosse tendance est à une première saison sans Europe depuis 23 ans. Qui dit absence d'Europe, dit baisse importante de revenus avec les droits TV continentaux et les recettes annexes. Cela peut aussi avoir un impact sur les joueurs cadres de l'effectif, pas forcément tentés à l'idée de continuer avec pour seul objectif la Ligue 1. Houssem Aouar aura des offres et il va falloir trancher. Idem pour Moussa Dembélé qui jouit d'une grosse cote en Angleterre et pourrait être le remplaçant désigné d'Alexandre Lacazette à Arsenal. Jean-Michel Aulas a fixé un tarif de départ pour les deux et ne les retiendra pas.

Régler l'épineux cas Memphis Depay

Sans doute LE dossier sensible de l'été à Lyon. On le sait : l'OL a offert un nouveau contrat à son capitaine néerlandais, libre à l'été 2021 et l'ancien Mancunien, qui intéresse certains clubs européens (Dortmund, Lazio), réserve sa réponse pour après le match de la Juventus de Turin (ou le final 8 de Ligue des Champions). S'il refuse l'offre des Gones alors Memphis Depay sera placé sur le marché afin que l'OL récupère sa mise de départ (autour de 20 M€). Comme pour Aouar ou Dembélé, il sera remplacé numériquement s'il venait à quitter le club.

Faire de la place dans les couloirs défensifs

On l'a vu avec le dossier Melvin Bard, courtisé par le Bayern Munich mais qui commence à s'impatienter face à son manque de perspectives : l'OL ne peut plus se permettre d'empiler les joueurs dans les couloirs. Surtout si Maxwell Cornet venait à être définitivement reclassé piston gauche où ses qualités sont indéniables. A droite, derrière Léo Dubois, il faudrait trouver une solution soit pour Rafael soit pour Kenny Tete. A gauche, Youssouf Koné ne sera pas retenu en cas d'offre. Pas plus que Marçal. Quoi qu'il en soit, il est impossible de rester avec autant de latéraux si Lyon ne dispute aucune coupe européenne en 2020-21.