OL : les toutes dernières vérités d’Aulas et Juninho sur le Mercato ! 

true

Présents à la présentation à l’OL de Karl Toko Ekambi (27 ans), Juninho et Jean-Michel Aulas ont distillé leurs plans pour la dernière ligne droite du mercato. 

L’OL misera-t-il sur un deuxième attaquant ? 

Jean-Michel Aulas : « L’équipe a tout fait pour revenir au plus haut niveau. On sent que l’équipe est revenue, grâce aussi à des jeunes talents lancés par à Juninho et Rudi Garcia. Notamment deux (ndlr : Cherki et Caqueret). Pour que les jeunes se transforment, il faut de la concurrence et du management. Cela ne change pas totalement notre vision des choses pour la suite du mercato. Il faut juste prendre des bonnes décisions au bon moment. Notre investissement est possible mais on l’adaptera en fonction de l’effectif. On est toujours intéressé par les joueurs sur lesquels Flo Maurice et Juni travaillent. On ajustera, mais ce ne sera pas forcément un attaquant. Quoi qu’il arrive, on ne fera pas l’erreur de cumuler sur un même poste. On ne va pas s’autopénaliser. »

A lire aussi : Tous les articles sur l'OL

 

Dembélé et Tousart resteront-ils à 100% cet hiver ?

Aulas : « Moussa évidemment va rester, je l’ai déjà dit. Lucas, on souhaite qu’il reste. J’ai cru comprendre que le joueur a reçu une proposition importante (ndlr : Hertha Berlin). Pour qu’on le laisse partir, il faudra qu’on ait son remplaçant d’abord. Mais, pour moi, les deux vont rester. On fait l’effort pour se renforcer, ce n’est pas pour s’affaiblir. »

Lyon creusera-t-il la piste d’un défenseur ? 

Juninho : « On a perdu Solet sur blessure. Même s’il ne jouait pas beaucoup, on comptait sur lui. Yanga-Mbiwa reste exemplaire mais il n’a pas joué depuis deux ans. On est très content de Marcelo, Denayer et Andersen. Avec Rudi, on a discuté et réfléchi. La priorité était Toko Ekambi. On va continuer à discuter jusqu’au 31 janvier. Ce n’est pas facile de trouver un défenseur l’hiver, encore plus pour six mois seulement. Il n’est pas exclu qu’on reste avec ces trois défenseurs pour les cinq mois restants. » 

Avec Alexandre Corboz, à Lyon

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013