par La rédaction

OL : Lisandro, un cas qui fait débat

En choisissant de rendre le brassard de capitaine au début de l’année 2013, Lisandro Lopez a provoqué un véritable tremblement de terre dans la Capitale des Gaules.

En ce moment, l’Argentin suscite toutes les interrogations. Courtisé par la Juventus de Turin, « Licha » n’est désormais plus considéré comme un intransférable au point où il se murmure avec de plus en plus d’insistance qu’il y a un buteur de trop à l’OL. Pour Rémi Garde, le débat sur qui doit rester entre Lisandro et Gomis ne devrait même pas exister : « Toute concurrence est bénéfique pour un groupe. J’espère que c’est le cas aussi chez nous. Je ne pense pas que cela influence le comportement des uns et des autres. Elle ne pose pas plus de problème devant que derrière. »

Bastos : « C’est son choix, il faut le respecter »

Mal à l’aise à gauche, l’ancien buteur de Porto a rendu le capitanat afin de se concentrer sur son jeu… Et non pas à cause des rumeurs de transfert le concernant assure Michel Bastos : « Je ne sais pas vraiment pourquoi Licha a laissé son brassard. Je ne pense pas que ce soit par rapport au Mercato. Et ce n’est pas pour ça qu’il n’est plus un leader dans le groupe ! Le fait qu’il lâche le brassard, c’était sa volonté. Il faut la respecter. Le coach nous avait résumé la situation et voilà, ses choix se respectent. Le plus important, c’est que son état d’esprit n’a pas changé. Dans le vestiaire, on ne lui en parle pas pour ne pas changer l’ambiance dans le groupe. »

Pour Rémi Garde, le choix de Lisandro n’a aucun impact néfaste sur l’équipe et c’est d’ailleurs ce qu’il retient : « Licha était un capitaine de terrain. Pas un capitaine qui rayonnait sur tout le club et le vestiaire. Son investissement est le même. Depuis qu’il a cédé le capitanat, cela va dans le sens qu’il souhaitait. Je trouve qu’il a de bonnes sensations sur le terrain. » De bonnes sensations peut-être mais des statistiques qu’il va devoir sérieusement remonter.

Des statistiques qui expliquent tout

Lisandro a inscrit 9 buts toutes compétitions confondues (6 en L1, 2 en C3, 1 en Coupe) pour 22 apparitions. C’est un peu moins que sa moyenne depuis son arrivée dans la Capitale des Gaules (150 matchs, 78 buts soit un peu plus d’un tous les deux matchs). Et son efficacité réelle n’est toujours pas remontée cette saison.

En effet, avec 2,87 tirs par match en Ligue 1, « Licha » n’a jamais autant tenté sa chance depuis son arrivée à l’OL en 2009 (2,36 tirs/match en 2009-10, 2,33 tirs/match en 2010-11 et 2,5 tirs/match en 2011-12) mais il n’a jamais aussi peu cadré de frappe (seulement 37,2% contre 43,6% en 2009-10, 46% en 2010-11 et 45,7% en 2011-12). Parallèlement, son nombre de frappes cadrées qui font mouche est le plus bas depuis qu’il évolue dans l’Hexagone. Seulement 37,5% de ses tirs cadrés alors que Lisandro était monté à 58,6% au moment de sa superbe lyonnaise en 2010-11.

Alexandre CORBOZ