OL : Marcelo sacrifié par Rudi Garcia pour calmer les Ultras ?

false
Envoyé sur le banc malgré un début de saison globalement meilleur que celui de Joachim Andersen, Marcelo paierait sa mauvaise relation avec les Ultras de l'OL.

Envoyé sur le banc malgré un début de saison globalement meilleur que celui de Joachim Andersen, Marcelo paierait sa mauvaise relation avec les Ultras de l’OL.

Pour avoir eu le tort de répondre à des supporters l’invectivant après Benfica – OL (2-1), Marcelo s’est mis à dos les Ultras rhodaniens. Notamment le très influent Kop Virage Nord, lequel ne manque pas une occasion de le siffler à chacune de ses sorties.

Depuis, Marcelo a perdu sa place de titulaire au profit du tandem Andersen – Denayer et, si Rudi Garcia a justifié ce choix comme une décision sportive, c’est plutôt la thèse du poids des supporters qui est retenue par « L’Equipe » pour expliquer ce déclassement du Brésilien, lequel a plutôt répondu présent à chacune de ses sorties cette saison.

Questionné par le quotidien sportif, le stadium manager rhodanien Xavier Pierrot a confirmé l’importance des supporters au club : « Le KVN est passé de 2500 membres au moment d’entrer dans le nouveau stade en 2016 à plus de 6000 aujourd’hui. Evidemment, plus un groupe a d’adhérents, plus il a de poids (…) Il n’y a pas de football sans supporters. Si on veut des stades pleins, ça passe par certains compromis. Quand les résultats sportifs sont là, le rapport de force est un peu plus en faveur du club et quand ça va moins bien sur le terrain, on est obligés de plus écouter la contestation ». En phase de rémission après son début de saison de grand malade, l’OL applique donc ces principes … Et tant pis pour Marcelo.

Arnaud Carond