OL – Mercato : Jeff Reine-Adélaïde justifie son choix

OL - Mercato : Jeff Reine-Adélaïde justifie son choix

Présentée officiellement à la presse ce jeudi, la nouvelle recrue de l’OL Jeff Reine-Adélaïde a livré ses premiers mots. Il est revenu sur son choix et a évoqué son poste préférentiel.

Très actif durant ce mercato estival, l’OL a encore renforcé son effectif avec l’arrivée de Jeff Reine-Adélaïde en provenance du SCO Angers. Pour s’offrir le milieu de terrain polyvalent, les dirigeants des Gones ont déboursé 25 M€. Ce jeudi, le joueur de 21 ans a été officiellement présenté à la presse. L’occasion pour lui de revenir sur son choix. Le glorieux passé de l’Olympique Lyonnais et la qualification en Ligue des Champions a grandement pesé dans la balance.

« Aujourd’hui, je suis très heureux de signer à l’OL. C’est un privilège pour moi car c’est un club historique. Il y a beaucoup de joueurs qui ont fait une très belle carrière ici. L’aspect sportif aussi est important, c’est un beau projet pour moi. Pendant l’Euro Espoirs, j’étais focalisé sur ce que je devais faire sur le terrain avec la sélection, faire la meilleure compétition possible. J’ai posé des questions après à quelques joueurs pour savoir comment ça se passait dans le club. (…) Il y a beaucoup de choses qui ont fait pencher la balance. D’abord, mon frère qui m’a expliqué l’aspect historique. Il y a des installations incroyables. Oui, c’est un coach tout frais. Il peut beaucoup m’aider. Il y a la Ligue des Champions aussi qui est une compétition importante », a-t-il déclaré.

A la recherche d’un joueur supplémentaire et d’un ailier, l’OL a donc préféré jeter son dévolu sur un joueur polyvalent, capable d’évoluer à plusieurs postes (ailier, milieu de terrain). Jeff Reine-Adélaïde a indiqué son poste préférentiel tout en assurant qu’il répondra aux besoins de son entraîneur Sylvinho « Aujourd’hui, j’ai une préférence pour le milieu de terrain. Je préfère ce poste mais après, je suis à disposition du coach s’il veut me faire jouer sur un côté», a-t-il expliqué.

Stéphane TAN