OL : pourquoi et comment Rudi Garcia s’est déjà imposé à Lyon

true

En quelques jours, seulement, Rudi Garcia, le nouvel entraîneur de l’OL, a déjà fait taire certains sceptiques. Une méthode décryptée en interne.

Certes, son nom, lorsqu’il est prononcé par le speaker de l’enceinte lyonnaise, est encore accompagné d’une bordée de sifflets. Certes, Rudi Garcia mettra encore du temps, beaucoup de temps même, à être accepté par les supporters de l’OL. En cause, bien entendu, son passé à l’OM et ses critiques, de l’époque, sur le club de Jean-Michel Aulas.

Depuis qu’il a succédé à Sylvinho, Garcia a pourtant su s’imposer. Peu à peu. Comme le décrypte RMC, le groupe a « trouvé son boss, son guide, son n°1 ». Comment ? En (re)mettant notamment ses joueurs face à leurs responsabilités. Avec des entretiens individuels, notamment, et ce dès son arrivée. Avec le retour des amendes, ainsi qu’avec l’interdiction du téléphone portable dans certaines zones et instants de vie, instaurer des plans de jeu et relancer quelques joueurs en perdition.

Toujours cash avec les joueurs

Comme le précise le site de la radio, Garcia « alterne en innovant aussi au niveau des réveils musculaires qui ont remplacé les traditionnelles « balades » de la fin de matinée quand les matchs sont en soirée. » Rudi Garcia, c’est « une main de fer dans un gant de velours », résume un agent. La parole, enfin, à un proche d’un joueur, selon qui le succès de Garcia est relativement simple à expliquer : « Il est toujours cash avec les joueurs qui ont donc envie de lui rendre quelque chose et tout le monde sait qu’il sait faire dans ses premiers mois ».

Un nouveau test, et quel test, attend l’homme cash dimanche soir au Vélodrome…

L.T.