OL - Rangers (0-2) : autopsie du premier couac de l’été lyonnais
par Alexandre Corboz

OL - Rangers (0-2) : autopsie du premier couac de l’été lyonnais

Ce jeudi soir, l’OL s’est incliné 2-0 face aux Glasgow Rangers pour son premier match de l'été avec public. 

 

Après deux victoires face à Port-Valais (12-0) et l’OGC Nice (1-0), l’Olympique Lyonnais accélérait sa préparation avec le trophée Véolia au Groupama Stadium. Une double confrontation face aux Ecossais des Rangers ce jeudi soir et du Celtic samedi prochain. La première manche ne s’est pas très bien passé pour les Gones, défaits 2-0 par les “Gers”. Analyse.

Une équipe bis, les cadres préservés pour le Celtic

Avec deux matches en 48 heures, Rudi Garcia se devait de préserver quelques cadres. C’est ce qu’il s’est passé puisque ni Anthony Lopes, ni Léo Dubois, ni Houssem Aouar, ni Memphis Depay, ni Moussa Dembélé (les trois derniers nommés rentrés pour 20 minutes) n’étaient sur le pré au coup d’envoi. Jason Denayer n’a joué qu’une mi-temps (la 2e avec la sortie d’Andersen). Quant à Bruno Guimaraes, il n’est rentré que pour la deuxième mi-temps en remplacement d’un très décevant Jean Lucas.

Marcelo, symbole des problèmes défensifs

On le sait : Marcelo est un diesel. Lent au démarrage de la saison, (un peu) meilleur par la suite. Face aux Rangers, il a vécu une mauvaise soirée. D’abord buteur contre son camp (20e) après un gros oubli défensif de Rayan Cherki à gauche sur un corner, le Brésilien est trop court pour empêcher le fils Hagi de doubler la mise (25e). Dans tous les coups avant sa sortie, il est aussi à l’origine de Ryan Kent, qui lui avait collé une gifle (40e). Le symbole des soucis défensifs d’un OL percé deux fois sur les deux premières situations adverses… Et qui s’est également livré à deux reprises lors du deuxième acte. Dans un mauvais soir, cela aurait pu faire 0-4. 

Des occasions et un peu de jeu (quand même…)

Du premier acte, tout n’est pas à jeter. Offensivement, on a vu quelques belles combinaisons, souvent impulsées par Maxence Caqueret d’ailleurs. Sorti en boitant à la pause, Joachim Andersen a été intéressant, impassible au duel, capable de percées balle au pied. A ce niveau, il sera un vrai renfort pour l’OL. Offensivement, le couloir gauche “100% Académie” composé de Melvin Bard - Rayan Cherki a montré deux ou trois choses également.

En deuxième période, quelques entrants se sont démarqués. On pense notamment à Youssouf Koné, qui a empêché le 0-3 d’un retour désespéré sur sa ligne. Tino Kadewere a également fait preuve de quelques fulgurances. Le Zimbabwéen n’est pas qu’un “n°9” qui met des buts, il a aussi une technique étonnante. En fin de partie, il y a eu des occasions rhodaniennes mais le portier des Rangers a été solide et certains - Memphis Depay notamment - imprécis au moment d’accrocher le cadre.

L’OL face aux Rangers : Tatarusanu - Rafael (Tete, 45e), Marcelo (Diomandé, 45e), Andersen (Denayer, 45e), Bard (Koné, 45e) - Caqueret, J.Lucas (Guimaraes, 45e) - Traoré (Depay, 72e), Reine-Adélaïde (Kadewere, 45e), Cherki (Aouar, 72e) - Toko-Ekambi (Dembélé, 72e).