OL – Toulouse FC (5-1) : les trois messages forts envoyés par les Gones au FC Barcelone

L’OL a signé une véritable démonstration ce dimanche face à Toulouse (5-1). De quoi rassurer à dix jours de défier le FC Barcelone.

Un trio offensif bien en jambes

Pour cette réception de Toulouse, Bruno Genesio a décidé d’aligner son trio offensif Depay – Dembélé – Traoré. Devant le meneur de jeu lyonnais Nabil Fekir, les trois attaquants ont montré qu’ils avaient tous des jambes. Memphis Depay a fait de belles différences et inscrit un but magnifique après un show en solo. Moussa Dembélé, très disponible et plein de puissance, a en prime affiché un réalisme remarquable pour inscrire un doublé. Quant à Bertrand Traoré, il a été de tous les bons coups (en plus d’un joli but refusé par la VAR) même si son but sur un centre raté a été plutôt heureux.

Nabil Fekir, un retour très rassurant

Nabil Fekir retrouvait du temps de jeu en Ligue 1 pour la première fois depuis le 15 février dernier et la victoire face à Guingamp (2-1). Un retour important en prévision du choc face au Barça, après son absence du match aller sur suspension, qui a dû rassurer Bruno Genesio. Très vite, Fekir est apparu à 100% pour donner le liant qui manquait parfois au jeu lyonnais dernièrement. Surtout, le capitaine lyonnais a brillé par un petit festival technique qui lui a permis d’obtenir un penalty qu’il a lui-même transformé.

Un axe central particulièrement costaud

Le match aller face au FC Barcelone, au Parc OL, avait notamment vu la performance remarquable de Jason Denayer qui avait rayonné en charnière centrale. A dix jours de retrouver le Barça, le défenseur belge continue sur la même lignée avec une performance de choix face à Toulouse. Si les Toulousains ont trompé la vigilance lyonnaise une fois, c’est en raison d’un manque d’attention de Ferland Mendy. La charnière, quant à elle, est restée vigilante tout le match. Y compris Marcelo qui semblait particulièrement motivé à l’idée de rendre une copie complète. De quoi rassurer avant de défier de nouveau Luis Suarez.

Julien Pédebos

Julien Pédebos

Journaliste à But! depuis 2014