SC Bastia – OL : les graves accusations de Ciccolini sur les incidents

L’ancien entraîneur du SC Bastia François Ciccolini, accusé d’avoir mis le feu aux poudres avant SC Bastia – OL, a mis en cause les journalistes. Et des supporters du club corse.

François Ciccolini avait refusé de s’exprimer dans la presse depuis son départ du SC Bastia fin février mais sait revenir vers les médias pour servir sa cause. En l’occurrence ce mercredi, dans L’Équipe, afin de balayer l’idée selon laquelle il aurait mis le feu aux poudres avec ses déclarations musclées après le match aller face à l’OL. Pour lui, ce sont les journalistes qui ont fait monter cette affaire en amont, rien d’autre.

« Un club en L 1, deux en L 2 et un en National sur une île qui compte 350 000 habitants, ça fait jaser »

« Le problème, c’est qu’aujourd’hui tout le monde cherche à faire du buzz, essaie de trouver le responsable. Mais on se trompe de cible. Il faut chercher ailleurs. Ensuite, moi, je ne parlais que du terrain. Qu’au niveau de l’agressivité, au niveau des duels, on allait être là. Je n’ai jamais parlé de supporters, ou de pseudo-supporters. Jamais de la vie. Je ne regrette pas mes paroles. Ce sont les journalistes… On veut faire monter la mayonnaise et on cherche un coupable. Mais je pense que si Bastia avait reçu un autre club que Lyon dimanche, des incidents auraient éclaté. Il y aurait eu les mêmes problèmes, a-t-il affirmé dans le quotidien sportif avant de passer à d’autres accusations. Je ne comprends pas l’attitude de certains supporters, leurs intentions, leurs motivations. Si vous êtes un vrai supporter, vous n’agissez pas ainsi. Ce qui est certain, c’est qu’il y a des gens qui ne sont pas venus au stade pour regarder le match. Beaucoup de supporters ont une rancoeur tenace envers le président (Pierre-Marie Geronimi). Mais dimanche, j’ai des amis qui étaient dans cette tribune et qui m’ont raconté que des supporters de Bastia 1905 s’étaient battus entre eux. Maintenant, c’est sûr qu’il y a beaucoup de gens qui vont en profiter pour nous taper dessus. Un club en L 1, deux en L 2 (AC Ajaccio et Gazélec Ajaccio) et un en National (CA Bastia) sur une île qui compte 350 000 habitants, ça fait jaser. »

JP

TÉLÉCHARGEZ VOTRE APPLICATION BUT! FOOTBALL CLUB.

La version IOS (iPhone) est disponible sur l’App Store

La version Android (Samsung) est disponible sur Google Play