EA Guingamp – OM (1-3) : Payet – Thauvin, ça ne s’arrange pas…

OM : Florian Thauvin, la très mauvaise nouvelle est tombée

Les deux grandes stars de l’OM, Dimitri Payet et Florian Thauvin, traversent un passage à vide qui s’est prolongé à Guingamp (3-1).

A l’OM, dans le jeu des comparaisons avec la saison passée pleine d’espoirs, il est souvent question du rayonnement moindre de Luiz Gustavo, de la fébrilité d’Adil Rami, des dissensions dans le vestiaire. Mais ce qui a réellement changé entre l’OM 2017-18, finaliste de l’Europa League, et l’OM 2018-19, qui rame comme rarement, ce sont les stats en berne de Florian Thauvin et Dimitri Payet.

L’Orléanais et le Réunionnais ont été en feu pendant dix mois la saison passée. Mais depuis la Coupe du monde, que le premier a remportée quasiment sans jouer et que le second a manquée en raison de sa blessure aggravée en finale de C3, tout a changé. Moins décisifs, moins influents, ils ont vu leur équipe, si dépendante de leur talent, sombrer, ce qui a impacté leur moral. Comme un cercle vicieux, la chute des uns a entraîné celle de l’autre, plombant les uns, etc.

Ce samedi au Roudourou, on a eu un résumé de leur piètre saison. Florian Thauvin est resté 66 minutes sur le terrain et n’a réussi qu’une bonne chose : sa passe décisive pour Ocampos à la 40e. Pour le reste, ce fut une succession de mauvais choix, d’oublis de partenaires pour tenter sa chance, de dribbles ratés, de mauvais replacements. Et le pire, c’est que, pour la deuxième fois consécutive, il a eu l’air d’en vouloir beaucoup à Rudi Garcia lors de son remplacement !

Moins de mauvais choix pour Dimitri Payet, toujours aussi précieux sur les coups de pied arrêtés, mais une influence dans le jeu proche du néant. Contre Guingamp, ce sont Luiz Gustavo et Morgan Sanson qui ont mené le jeu marseillais, pas le Réunionnais. S’il n’est pas à la mène, impossible pour lui de distiller ses fameuses ouvertures. Et comme il n’est pas non plus à la conclusion, sa performance s’en trouve forcément entachée.

Ne pas réussir à briller contre l’avant-dernier de L1 quand on a le talent de Thauvin et Payet pose forcément des questions, auxquelles Rudi Garcia va vite devoir répondre…

R.N.