par julien.demets

Les débats de la rédaction : OM, c'est grave docteur ?

Après six succès consécutifs en Ligue 1, l'OM a vacillé dimanche à Valenciennes (4-1).

Une déculottée inattendue à une semaine du Clasico face au PSG au Vélodrome (dimanche 7 octobre à 21h). Pour autant, est-ce un simple accident ou un revers révélateur du véritable niveau de la formation marseillaise ? Nos journalistes débattent.

OM, simple accident ou problème plus profond ?

Accident de parcours

La lourde défaite à Valenciennes ne doit pas occulter le très bon début de saison de l’OM. Ceux qui doutent de la qualité des adversaires de l’OM jusque-là sont les mêmes qui encensent aujourd’hui Valenciennes. Et qui aurait misé une pièce sur l’équipe nordiste avant le match ? En Ligue 1, le niveau est plus relevé qu’il n’y parait et remporter six succès consécutifs pour entrer dans l’histoire du championnat n’a vraiment rien d’un coup de chance.

Des absences préjudiciables

L’effectif est quasi identique à la saison passée, les joueurs se connaissent donc parfaitement. Abdallah est aux soins, tout comme Diawara, alors que Rémy revient seulement de blessure et que Barton est toujours suspendu. Une fois au complet, les Marseillais devraient monter en régime et le visage affiché à Fenerbahçe en Ligue Europa montre bien toute la détermination de cette équipe.

Quant à Steve Mandanda, il ne commettra pas pareille boulette tous les week-ends, soyez-en sûr ! Cette gifle reçue dans le Nord aura sûrement un effet positif en vue du Clasico, dimanche prochain, où les Olympiens auront à cœur de prouver leur vraie valeur aux yeux des plus sceptiques.

Michael LESCOT

Problème plus profond

La claque reçue à Valenciennes est sévère. Certes, elle ne reflète pas le niveau actuel de l’OM. Les jours sans, où rien ne va, cela arrive. Cependant, les six victoires inaugurales marseillaises en Ligue 1 ne traduisaient pas, elles non plus, la réelle valeur de cette équipe. Quelques matchs maîtrisés mais aussi beaucoup gagnés par la plus petite des marges. A l’extérieur, Marseille avait gagné trois fois en mettant, en tout, trois buts… A un moment donné, cela ne passe plus.

Equipe en surrégime

L’OM s’en remettait à un Gignac retrouvé, une bonne préparation et une base défensive enfin solide, le tout dans une atmosphère enfin pacifiée. Mais tout cela n’est pas tenable sur la durée. La stabilité, c’est bien, mais ce n’est pas suffisant. Rappelons que l'OM a terminé dixième de Ligue 1 la saison dernière. Le tout en ne s'étant, ou très peu, renforcé à l'intersaison.

Sur le papier, avec son effectif, l’Olympique de Marseille peut jouer l’Europe, à la limite la troisième place. Mais guère mieux. Malgré toutes les bonnes, et nouvelles, intentions. Le surrégime de ces dernières semaines devait s’interrompre. Il l’a été, brutalement. Sans que personne, à Marseille, ne s’y attende vraiment. Toutefois, cette équipe, sur un match, est capable de tout. Et pas forcément négativement Réponse dimanche face au PSG.

Anthony FAURE

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Pour résumer

Après six succès consécutifs en Ligue 1, l'OM a vacillé dimanche à Valenciennes (4-1). Une déculottée frappante à une semaine du Clasico face au PSG

julien.demets
Rédacteur
julien.demets