LOSC, OM – Mercato : la galère se poursuit pour Adil Rami

true

Arrivé le 22 février au PFC Sotchi, le champion du monde 2018 a passé trois mois en Russie sans jouer… et sans être payé !

Parti en Russie à la surprise générale fin février, Adil Rami quitte déjà le PFC Sotchi. C’est son avocat, maître Jules Plancque, qui l’a expliqué dans un communiqué : « La crise du Covid-19 n’a pas épargné le Championnat russe, entraînant dès le début du mois de mars 2020 une suspension des compétitions jusqu’au 21 juin ».

« Dans ce contexte, et malgré les nombreuses alertes du joueur et de ses représentants, le PFC Sotchi a décidé de ne respecter aucun de ses engagements et tenté de se défausser de toute responsabilité en faisant preuve de la plus grande mauvaise foi, aboutissant à des mensonges devant lesquels l’ancien international français ne peut que s’insurger. Il est des droits fondamentaux et des obligations essentielles, auxquels aucune atteinte ne peut être tolérée. Adil Rami, qui n’a jusqu’alors perçu aucune rémunération de la part du PFC Sochi, entend rappeler que la sécurité et la préservation de la santé des joueurs sont de ceux-là. »

Après une saison 2018/19 catastrophique avec l’OM, dont il a été licencié, un passage raté à Fenerbahçe, avec qui il a résilié son contrat en février et donc ces trois mois sans jouer ni être payé en Russie, voilà Adil Rami (34 ans) sur le marché. Mais vu ses péripéties depuis son titre de champion du monde avec les Bleus, il risque d’avoir du mal à trouver preneur…