OM : André Villas-Boas a frôlé l’affaire d’État avec Dimitri Payet

true

L’entraîneur de l’OM André Villas-Boas a failli braquer Dimitri Payet en septembre, lorsque ce dernier a été expulsé contre le Montpellier HSC à l’Orange Vélodrome (1-1).

L’OM tentera à Angers (19h) de glaner un cinquième succès consécutif et asseoir sa place de dauphin du PSG. En attendant, L’Équipe s’est penché sur la méthode d’André Villas-Boas depuis son arrivée sur la Canebière cet été. Celle-ci se décompose point par point, notamment tactique, mais la recette du technicien portugais est surtout axée sur la communication avec ses joueurs. Notamment les cadres.

C’est en faisant preuve de diplomatie que le coach de l’OM s’est ainsi évité un psychodrame en septembre, lorsque Dimitri Payet a pété les plombes contre le Montpellier HSC (1-1). « Peu de temps après l’officialisation de ses quatre matches de suspension, Payet a été un sujet de dilemme pour son entraîneur, explique le quotidien sportif. De crispation aussi, même si AVB goûte très modérément au conflit. Il ne s’est pas privé pour dire ce qu’il pensait de cet emportement à son milieu offensif, sans le braquer pour autant. »

Payet indispensable à l’OM ? Villas-Boas le sait

En l’absence de Payet, l’OM a clairement marqué le pas, signe de son importance dans le jeu de son équipe. Villas-Boas en est évidemment conscient, c’est pour cela qu’il a pesé ses mots pour le recadrer après ses mots fleuris envers le corps arbitral.

Bastien Aubert

 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013