OM – AS Monaco (1-1) : Mandanda s’est expliqué avec les supporters, Garcia regrette le manque de soutien

Les infos du jour : le FC Nantes digère mal, l’OM sous tension, un bonus à venir à l’ASSE ? 

Comme attendu, la rencontre entre l’OM et l’AS Monaco s’est déroulée dans une atmosphère glaciale en raison du mécontentement des supporters.

Banderoles acides, fumigènes, sifflets nourris notamment pour Rudi Garcia, chambrage… Les supporters de l’OM avaient prévenus que leur accueil serait glacial pour la réception de l’AS Monaco (1-1), cela s’est confirmé.

Après la rencontre, plusieurs joueurs ont donc entrepris de s’expliquer avec eux, menés par Steve Mandanda. Pendant que Rudi Garcia n’a approché plus loin que la surface de réparation et que Jacques-Henri Eyraud est resté en retrait, le portier marseillais est venu en première ligne pour entendre le mécontentement mais aussi demander leur soutien. « Se faire insulter, ce n’est pas ce qui va nous aider. On fait quoi ? On va continuer à jouer dans un contexte comme jusqu’à la fin de la saison ? », a exprimé Mandanda dans des propos relayés par J+1.

Rudi Garcia, de son côté, n’a pu que regretter le manque de soutien à ses hommes, qui se sont débrouillés « seuls » selon lui. « Cela ne nous aide pas, c’est une évidence. Les joueurs se sont battus tout seuls. Mais c’est comme ça. Il faut gagner des matches et réussir à remettre le public derrière nous. Ce qui compte, c’est la réponse des joueurs sur le terrain, la solidarité qu’ils ont pu afficher même après le match. Aller voir les supporters ensemble, c’est une belle image », a déclaré le coach marseillais après la rencontre.

Julien Pédebos