OM – Coronavirus et Mercato : les dossiers sensibles du 30 juin

true

Si la saison venait à s’étendre au delà du 30 juin 2020, il faudra trouver des solutions pour les joueurs en fin de contrat et en fin de prêt. Analyse de la situation à l’Olympique de Marseille.

Alors que les clubs et les instances discutent afin de conclure toutes les saisons au 30 juin, il est possible que le calendrier soit obligé de s’étirer au delà de cette date pour boucler un exercice mis en pause par la pandémie de Covid-19. Forcément, la question qui se pose est de savoir comment gérer les joueurs en fin de contrat au 30 juin. L’idée d’une extension de bail de quelques semaines ou un mois est envisagée, comme celle de reporter le Mercato. Voici les dossiers que cela concerne à l’Olympique de Marseille.

A lire aussi : Tous les articles sur l'OM

Un peu de rab’ seulement pour Yohann Pelé ?

Si l’incertitude guette l’OM du fait de sa situation économique compliquée et de la menace que représente le fair-play financier, le cap du 30 juin ne provoque pas plus d’incertitude que cela concernant la constitution de l’effectif d’André Villas-Boas pour finir la saison. Très peu de joueurs sont concernés par des fins de contrat cet été… Et aucun titulaire indiscutable si ce n’est Alvaro Gonzalez, en fin de prêt en provenance de Villarreal et qui doit (normalement) s’engager définitivement avec le club à l’issue de cette saison.

Pour les trois autres fins de contrat, cela devrait passer comme une lettre à la poste. Grégory Sertic n’entre plus du tout dans les plans et ne se verra proposer aucune extension de bail (même provisoire). Le jeune Isaac Lihadji a été écarté du groupe pour son refus de signer son premier contrat professionnel au club et Yohann Pelé (37 ans) devrait aller au bout de la saison avant de prendre une décision sur son avenir. Il est aussi possible que pour des raisons économiques, la direction choisisse de promouvoir d’un rang le très jeune Simon Ngapandouetnbu (16 ans) sur quelques matches.

Le retour du problème Kostas Mitroglou

C’est davantage dans les retours de prêts que l’OM pourrait être perdant. Non pas concernant Christopher Rocchia, qui devrait finir la saison avec le FC Sochaux avant de revenir honorer son ultime année de contrat en Cité phocéenne, mais concernant Kostas Mitroglou (PSV Eindhoven). Le Grec pèse très lourd dans les finances marseillaises et on a déjà la quasi-certitude que le club néerlandais ne le conservera pas à l’issue de son option d’achat. Ce retour, qu’il soit anticipé ou non, sera quoi qu’il arrive un vrai problème pour Marseille dans sa quête d’économie.