OM - Heimstetten (6-1) : 3 enseignements de la nouvelle balade marseillaise
par Raphaël Nouet

OM - Heimstetten (6-1) : 3 enseignements de la nouvelle balade marseillaise

Ce soir, l'Olympique de Marseille a largement battu des amateurs allemands. Plusieurs joueurs se sont mis en évidence au cours de la partie.

Trois jours après une première victoire tranquille face aux Autrichiens de Pinzgau (5-1), l'Olympique de Marseille s'est encore imposé ce soir, cette fois face aux amateurs allemands de Hemstetten (6-1). Ces derniers avaient pourtant ouvert le score mais des réalisations de Marley Aké (x2), Boubacar Kamara, Florian Chabrolle, Dario Benedetto et même Valentin Rongier ont donné aux Phocéens un succès confortable dont on peut ressortir trois enseignements.

Villas-Boas tente une Garcia avec Khaoui

Ça pourrait ressembler à un désavœu pour Christopher Rocchia et l'avenir se chargera de dire si c'était le cas où pas : ce soir, André Villas-Boas a titularisé au poste de latéral gauche Saîf-Eddine Khaoui. Qui est habituellement ailier. Ça ne vous rappelle rien ? Eh oui, c'est un copier-coller de ce qu'a fait Rudi Garcia avec Bouna Sarr il y a deux saisons dans l'autre couloir. Ça a marché une fois, pourquoi pas deux ? Les deux joueurs ont en plus un profil physique assez similaire. Ce soir, Khaoui s'est montré très volontaire, sans doute conscient que sa seule chance de s'imposer à l'OM réside dans cette reconversion. Il faudra voir si ce n'était qu'un one shot ou si AVB tient vraiment à reconvertir son joueur.

Thauvin revient fort

OK, c'était des joueurs amateurs en face, donc pas de raison de s'emballer. Mais Florian Thauvin a livré un très bon match, réussissant quelques fulgurances dignes de ses grandes saisons 2016/17 et 2017/18. Visiblement, il n'a plus aucune appréhension concernant sa cheville meurtrie il y a un an au bord de la pelouse d'Ibrox Park. Avec son artificier numéro un des dernières années, l'Olympique de Marseille se portera encore mieux. Surtout si Flotov se met à régler une mire ayant quelque peu bougé lors de ses longs mois de rééducation.

Kamara, vital au milieu

On l'écrit à longueur de papier : Boubacar Kamara est certes la plus grosse valeur marchande du club mais si l'OM veut nourrir des ambitions en 2020/21, il ne doit pas le vendre. Et pas non plus le replacer en défense centrale. Le Minot est devenu vital au milieu de terrain avec sa capacité de récupération et son orientation du jeu, toujours très juste. Ce soir, il a même inscrit un joli but, le troisième de son équipe, mais c'était un coup de chance puisque son centre a fini en lucarne opposée. Mais l'essentiel est ailleurs : avec lui en sentinelle, l'équipe est largement meilleur que quand il est sur le banc ou en défense centrale. Pas touche !