par butfootballclub

OM : l'affaire Jacques-Henri Eyraud jugée au tribunal vendredi

Il y a quelques mois, un supporter de l'OM menaçait de mort le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud, sur Twitter. L'affaire est jugée vendredi.

Vendredi, à partir de 14 heures devant la onzième chambre du tribunal judiciaire de Marseille, il sera question de l'OM. Pas d'actualité terrain, on vous rassure, mais un fait remontant à plusieurs mois lorsqu'un supporter phocéen, appelé "Petit Bambou" avait sur Twitter écrit qu'il fallait "mettre trois balles dans la tête" de Jacques-Henri Eyraud.

Âgé de 22 ans, l'homme en question est un étudiant aujourd'hui poursuivi pour "provocation non suivie d'effet à commettre un délit ou un crime". Il avait également eu la mauvaise idée de donner l'adresse du domicile marseillais du Boss de l'OM. Comme le précise l'Agence France Presse (AFP), l'accusé encourt une peine maximale de cinq ans de prison et 45 000 euros d'amende.

"Nous pourrions l'aider à remettre le pied à l'étrier".

Il semble toutefois que l'OM, au travers des propos de son avocat, Olivier Baratelli, soit disposé à trouver un accord pour une peine moins sévère. "Si des travaux d'intérêt général étaient demandés, nous pourrions pousser la logique jusqu'à proposer qu'il les effectue pour la Fondation OM et la boucle serait bouclée. Nous pourrions l'aider à remettre le pied à l'étrier".