OM : l'avocat de Mohamed Ajroudi en dit plus sur son offre… et tacle Mourad Boudjellal
par Raphaël Nouet

OM : l'avocat de Mohamed Ajroudi en dit plus sur son offre… et tacle Mourad Boudjellal

Avocat du cabinet Greenberg, Hornblower, Deschenaux & Partners, Marc Deschenaux en a dit plus sur la proposition de Mohamed Ajroudi.

Journée chargée sur le front de la vente hypothétique de l'Olympique de Marseille ! C'est d'abord Mohamed Ajroudi qui a donné dix jours à Frank McCourt pour entamer les négociations, sous peine de quoi il retirera son offre. C'est ensuite Marc Deschenaux, avocat du cabinet Greenberg, Hornblower, Deschenaux & Partners, représentant l'homme d'affaires, qui s'est exprimé dans deux médias différents.

A Capital.fr, il a déclaré : “Nous serons prêts à payer ce qu’il faut pour que la transaction se fasse. Que ça soit 300, 500 ou 700 M€, le montant n’a pas d’importance, nous voulons seulement que le prix soit justifié et ne pas surpayer un club qui semble avoir de grandes difficultés. Je ne peux pas vous en parler, mais la partie adverse comprendra”.

Mais l'intervention la plus savoureuse est intervenue ce soir sur le plateau de L'Equipe 21 : "M. Ajroudi n'est pas sorti du bois de lui-même. Il y a un membre de l'équipe qui, peut-être, rêvait de gloire en parlant du rachat de l'OM et qui est allé trop vite avec les médias". Mourad Boudjellal appréciera. Pas encore aux manettes du club et déjà en guerre…

Marc Deschenaux a également parlé d'une "formule" plus que d'une "offre" transmise à Frank McCourt. Plaçant au passage un nouveau tacle, cette fois à destination de Jacques-Henri Eyraud. « Si le montant n’est pas dans le communiqué, c’est aussi parce que l’offre est une formule. Il y a des choses qui peuvent varier dans une entreprise. Il n’y a pas de chiffre précis, parce qu’on ne sait pas tous les détails de la dette. Vous pouvez dire à quelqu’un : « je vais payer deux fois le chiffre d’affaires de ta boîte mais je n'ai pas tout vu du bilan ». C’est une formule, ça ne vient pas avec un chiffre qui va faire frémir les foules ».

« Dans le cas qui nous intéresse, on voit qu’il y a des dettes, on dit qu'on est des gens professionnels dans notre domaine, on ne va pas balancer le chiffre, mais simplement donner une formule qui dit qu’on a répertorié X millions d’euros de dettes et on est prêts à vous offrir X fois le montant des dettes. Ce n’est pas qu’on veuille cacher le montant, c’est qu’on n’a pas d’informations complètes et transparentes du club. Certaines informations ne vous sont pas transmises, non pas parce que la personne n’est pas vendeuse, mais parce que des gens qui sont en conflit d’intérêt essaient de maintenir leur position ».