OM : le fair-play financier menace un avenir en Ligue des champions

true

Le fair-play financier pourrait faire encore plus de grabuge que prévu à l’OM. Notamment sur l’inscription des joueurs pour une éventuelle Ligue des champions.

L’OM Champions Project prend enfin forme. Plus de trois ans après son arrivée aux commandes du club phocéen, Frank McCourt est en effet en train de réussir ce qu’il avait annoncé, à savoir le qualifier de nouveau en Ligue des champions. 

La route est longue mais l’OM réalise une saison très solide et semble avoir fait le trou sur ses poursuivants au classement. En cas de retour en C1 la saison prochaine, il ne devrait pas y avoir de grandes envolées au mercato estival. McCourt dans le rouge, l’affaire serait déjà entendue sans départ préalable. 

Moins de joueurs inscrits en C1 à l’OM ? 

Le fair-play financier pourrait aussi frapper l’OM dans d’autres proportions. Selon L’Équipe, les sanctions de l’UEFA pourraient s’aggraver si le nouveau déficit du club est confirmé. L’accord de règlement signé par les deux parties pour la période 2019-2023 l’oblige ainsi à revenir dans les clous en 4 ans et lui inflige une série de sanctions. 

En retrouvant l’Europe, le club olympien ne pourra pas non plus engager autant de joueurs que les autres clubs ! « Pour la saison 2020-2021, l’OM ne pourra inscrire que 23 joueurs au maximum sur la liste A, au lieu de 25 », précise l’UEFA, qui indique que « cette restriction sera levée pour les saisons 2021-2022 et/ou 2022-2023 », si l’OM a respecté ses engagements. Preuve supplémentaire de l’étroitesse de la marge de manoeuvre sur les transferts. 

Bastien Aubert

Journaliste à But! depuis 2013